Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Conseil d'Etat

Communiqué du 6 mai 2009


Sommaire
Genève-internationale Genève
Agenda des invitations à la presse

Genève-Confédération

Félicitations à M. Pascal Lamy pour sa réélection à la tête de l’OMC

M. Pascal LamyLe Conseil d’Etat a adressé ses chaleureuses félicitations à M. Pascal Lamy pour sa réélection en qualité de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il occupe déjà ce poste depuis le 1er septembre 2005.

La période de turbulences que le monde traverse actuellement au plan économique et social constitue assurément un défi supplémentaire pour l'OMC, notamment dans le cadre de la conclusion du Cycle du développement de Doha.

Au seuil du nouveau mandat de M. Lamy, le Conseil d’Etat a notamment tenu à lui réitérer son soutien dans la perspective de l'extension du bâtiment abritant l’organisation.


Genève

Lutte contre l’absentéisme à l’Etat : bons résultats d’une expérience pilote

Le Conseil d'Etat a pris acte du rapport d'évaluation relatif au projet pilote de gestion des absences de courte et longue durée et du bien-être au travail mené par l’office du personnel de l’Etat. A l'issue d'une année de mise en œuvre, ce projet a permis d'observer une diminution de plus de 20% des cas d'absences de courte durée au sein des sept services de l'Etat qui s'y sont impliqués. Il a en outre posé les fondements d'une meilleure gestion des absences de longue durée, tout en permettant de formaliser les indicateurs utiles et d'uniformiser les outils de mesure et de suivi.

Le rapport – disponible sur le site internet de l'office du personnel de l'Etat – est soumis pour consultation aux organisations représentatives du personnel, au collège des secrétaires généraux et au collège spécialisé des ressources humaines. A l'échéance du délai de consultation, fixé au 3 juin 2009, le Conseil d'Etat se prononcera quant aux modalités d'un déploiement du projet au sein de l'administration cantonale. Outre la meilleure gestion des absences de courte et de longue durée, il s'agira aussi d'être en mesure de mieux détecter les risques et de prendre des mesures appropriées lorsqu'un service connaît une situation particulièrement difficile.

La problématique de l'absentéisme au sein de l'administration cantonale n'est pas nouvelle. Dès son entrée en fonction, le Conseil d'Etat en faisait l'une de ses priorités en l'intégrant à son plan de mesures publié le 30 mars 2006 (mesure n°6). En mai 2007, il chargeait l'office du personnel de l'Etat de mener un projet pilote d'une année visant à stabiliser, voire à réduire le taux d'absences, qui atteint environ 6,5%. Entre mars 2008 et février 2009, sept services représentatifs de la structure de l'Etat et représentant plus de 700 collaborateurs-trices ont été impliqués dans la démarche.

Dans ses grandes lignes, le projet pilote s'est attaché à renforcer et à valoriser le rôle managérial des cadres, et en particulier celui des cadres de proximité. Près de soixante responsables ont ainsi suivi une formation spécifique à la gestion des absences de courte durée. Cette formation et l'accompagnement qui s'en est suivi leur ont permis d'appliquer systématiquement un certain nombre de mesures dans le cadre de leur gestion opérationnelle quotidienne :

  • réception d'appels directs de collaborateurs-trices en absence ;
  • accueil du-de la collaborateur-trice qui reprend son poste après une absence ;
  • détection précoce des situations de souffrance ;
  • gestion de la charge de travail dans les unités comptant un-e ou plusieurs absent-e-s ;
  • bilan de poste lorsqu'un-e collaborateur-trice dépasse quatre absences en douze mois.
Des indicateurs et des tableaux de bord ont été mis au point pour mesurer l'évolution des absences et du climat social.

S'agissant des absences de longue durée, la période réduite sous revue ne permet pas de tirer des enseignements statistiques pertinents. Le projet a toutefois amené à définir des procédures d'accompagnement et un cadre prenant en compte les exigences liées à la 5e révision de l'assurance-invalidité (AI). L'accent est mis sur la détection précoce et systématique des cas pouvant évoluer en absences de longue durée, sur le suivi des personnes absentes, sur la finalité du retour au travail et sur le processus d'accompagnement que cela implique.

Le projet a conduit à une nécessaire clarification des rôles des divers intervenants (hiérarchie, ressources humaines, service de santé). Il a permis d'uniformiser les outils de gestion, de formaliser une approche et un suivi communs et systématiques des absences au sein de l'Etat, ainsi que leur détection précoce. Plus fondamentalement, il a mis en évidence le fait que le problème des absences n'est pas nécessairement lié à la santé, mais bien souvent au contexte managérial. Il a démontré que la motivation et la performance sont étroitement liées au climat de travail et à la capacité des managers à préserver celui-ci.

Pour toute information complémentaire : M. Grégoire Tavernier, directeur général de l'office du personnel de l'Etat, DF, 022 327 59 61.


Plans d'attribution des degrés de sensibilité au bruit de six nouvelles communes approuvés

A l'issue de la procédure d'adoption et en application de la loi d'application de la loi fédérale sur la protection de l'environnement et de la loi sur l'extension des voies de communication et l'aménagement des quartiers ou localités, le Conseil d'Etat a approuvé les projets de plan d'attribution des degrés de sensibilité au bruit des terrains des communes de Bellevue, Genthod, Meyrin, Vernier, Versoix et Pregny-Chambésy qui ne sont pas encore compris dans les périmètres de plans d'affectation en force leur attribuant de tels degrés de sensibilité.

Plan bruitCes plans ont été soumis au préalable à la commission cantonale de protection contre le bruit, instituée par le Conseil d'Etat en 2002 et composée de représentants des associations de protection de l'environnement, des milieux économiques, d'associations d'automobilistes et de la Fédération des associations de quartiers et d'habitants.

Selon l'ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit (OPB), les cantons doivent attribuer des degrés de sensibilité au bruit dans les règlements de construction ou les plans d'affectation. L'OPB demande de différencier les charges de bruit admissibles selon la nature de l'utilisation du territoire exposé au bruit. Les plans d’attribution des degrés de sensibilité au bruit de 34 autres communes ont d’ores et déjà été adoptés (cliquer sur le plan pour l’agrandir).

Dès la publication de l'arrêté du Conseil d'Etat dans la Feuille d’avis officielle (FAO), le plan sera disponible sur le site internet de l'Etat de Genève : http://www.ge.ch/amenagement/plansadoptes.

Pour toute information complémentaire : M. Simon Wermelinger, direction générale de l'aménagement du territoire, DT, 022 327 45 16.


Approbation du plan directeur communal de Thônex

Le Conseil d’Etat a approuvé le plan directeur communal de Thônex.

Le territoire de cette commune, singulier par son double rattachement à l'agglomération urbaine transfrontalière et à l'espace rural, s'étend le long du cours d'eau du Foron, qui constitue la frontière avec le territoire haut-savoyard. En près de 50 ans, la population de la commune a été multipliée par 4,5, passant de 3000 habitants en 1960 à 13'400 en 2009.

Les principales options du plan directeur de la commune, issues d'une réflexion internationale, traitent de problématiques liées à :

  • l'urbanisation, afin de définir une identité communale par le maintien des tissus bâtis contrastés caractérisant son territoire (noyaux villageois, quartiers résidentiels peu denses et quartiers et espaces plus urbains) et par la valorisation d’espaces naturels ; de promouvoir une démarche communale pour assurer un développement équilibré des Communaux d’Ambilly (PAC MICA) ; de prévoir l'extension de la zone industrielle et artisanale du secteur « Mousse-Foron », la création de nouveaux quartiers à l'avenue de Thônex, à la rue Etienne-Chennaz et à la rue François-Jacquier ; de proposer et créer des liaisons entre les espaces verts et les équipements publics ;
  • la mobilité, afin de maîtriser le trafic entre les quartiers, d'accroître l'offre en transports en commun, de développer des liaisons tangentielles intégrant le réseau franco-genevois et de développer un réseau de mobilité douce ;
  • l'environnement et le paysage, afin de mettre en réseau les pénétrantes de verdure, de développer un réseau écologique, d'intégrer aux projets d'urbanisme la gestion des eaux pluviales, ainsi que la gestion de l'eau à la parcelle.
Le plan directeur de Thônex s’inscrit dans la continuité du premier plan directeur que la commune avait élaboré en 1999. Il est globalement conforme au plan directeur cantonal, dont il a su, en particulier, intégrer les projets stratégiques d’aménagement comme le projet MICA et la voie verte liée à la liaison ferroviaire Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse (CEVA).

Ainsi, avec son plan directeur communal, Thônex se dote d'un instrument d'aménagement très utile à la gestion de son territoire. Il permettra une bonne collaboration avec l’Etat dans les projets futurs qui se situent désormais à l’échelle de l'agglomération.

Pour toute information complémentaire : M. Alfredo Scilacci, direction générale de l'aménagement du territoire, secteur de la planification directrice localisée, DT, 022 327 45 37
Cour d'appel de la magistrature : élection sans scrutin de trois juges et de trois juges suppléants

Le Conseil d’Etat a proclamé trois juges et trois juges suppléants élus sans scrutin à la Cour d’appel de la magistrature.

Lors de sa séance du 21 janvier dernier (voir point de presse), le gouvernement avait fixé la date de cette élection au 21 juin 2009, le dépôt des listes de candidatures au service des votations et élections étant quant à lui arrêté au 27 avril. Une seule liste de candidature étant parvenue au service des votations et élections dans le délai légal, l'élection est par conséquent tacite. Sont donc proclamés élus sans scrutin à la Cour d'appel de la magistrature jusqu'aux prochaines élections du Pouvoir judiciaire, en 2014 :

  • au poste de juge : M. Pierre-Yves Demeule, Mme Ursula Cassani Bossy et M. Matteo Pedrazzini ;
  • au poste de juge suppléant : M. Gabriel Aubert, M. Philippe Preti et M. Pierre Schifferli.
L’élection de ces personnes est validée sous réserve d’un recours au Tribunal administratif. Le délai est de six jours, il court dès le lendemain de la publication de l'arrêté dans la Feuille d'avis officielle (FAO).

Pour toute information complémentaire : M. Patrick Ascheri, chef du service des votations et élections, DI, 022 327 87 01.


Agenda des invitations à la presse


Sous réserve de modifications
Date Sujet Lieu DPT Contact
7 mai
9h30
Regroupement de l’OMC sur un site unique et extension du Centre William Rappard

Siège de l’OMC,
Centre William Rappard,
154, rue de Lausanne

DCTI

Nicole Bovard Briki
022 327 31 25 ou
079 240 83 72

11 mai
11h00
Inauguration de la nouvelle plage de Port Gitana

314, rte de Lausanne
1293 Bellevue

DT

Christina Meissner
022 327 80 94 ou
079 400 15 76

15 mai
de 9h15
à 17h30
Journée de l'immobilier et du logement

Haute école de gestion (HEG)
Campus Battelle
7, route de Drize
1227 Carouge

DCTI
HEG
Marianne Aerni (HEG)
022 388 17 29
28 mai
14h00
Festival du développement durable
(3-7 juin 2009)

Salle des Fiefs
2, rue de l’Hôtel-de-Ville

DES Nathalie Riem
022 327 20 85
5 juin
12h15
Cérémonie de la Vigne des Nations

Signal de Bernex
1233 Bernex

DT

Yves Bellégo
022 327 80 86

6 juin
11h00
Remise de la bourse et du prix cantonaux du développement durable

Hôtel Royal Manotel
Rue de Lausanne 41-43

DES

Jean-Pierre Tombola
022 388 19 42