Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Sécurité et économie

Actualités

2017 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | août | septembre | octobre
2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008


02.02.2017 - Le directeur de Champ-Dollon appelé à de nouvelles fonctions

Directeur de la prison de Champ-Dollon depuis 2008, M. Constantin Franziskakis est appelé par le conseiller d’Etat Pierre Maudet, chargé du département de la sécurité et de l’économie, à occuper de nouvelles fonctions. A compter du 1er mai 2017, il remettra la direction de l’établissement à son adjoint, M. Fabrizio Bervini, et sera promu au secrétariat général du DSE, avec rang de directeur. Trois mandats lui seront confiés: proposer un modèle de prise en charge socio-thérapeutique en exécution de peine; élaborer un concept de prise en charge de la radicalisation et de l’extrémisme violent en détention; organiser les Etats généraux de la détention et de la probation.

PRISE EN CHARGE SOCIO-THÉRAPEUTIQUE EN EXÉCUTION DE PEINE

Il s’agit d’élaborer un concept en vue de déployer un dispositif socio-thérapeutique dans les établissements au sein desquels des détenus exécutent une peine (Champ-Dollon, La Brenaz, Villars, Le Vallon, ainsi que dans l’établissement à construire Les Dardelles). Ce mandat s’inscrit dans la suite de la décision du Conseil d’Etat de dédier à l’accueil de personnes détenues sous mesure institutionnelle l’unité de Curabilis initialement prévue pour la sociothérapie.

M. Constantin Franziskakis est également chargé d’explorer des modèles d’intervention psychoéducatifs susceptibles de répondre à la volonté d’offrir des prises en charge spécifiques en fonction de la gravité des délits et de la typologie des personnes détenues. Le rapport final, attendu à l’automne 2017, devra proposer une déclinaison opérationnelle du modèle qui soit compatible avec le concept de réinsertion en cours d’élaboration au sein de l’office cantonal de la détention.

PRISE EN CHARGE DE LA RADICALISATION ET DE L’EXTRÉMISME VIOLENT EN DÉTENTION

L’objet du mandat consiste à mener une étude globale traitant des questions de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans le domaine de la détention; cet examen devra notamment analyser ces éléments sous l’angle sociétal, en s’intéressant aux facteurs conduisant à certaines formes d’extrémisme violent et aux différentes actions possibles pour réduire les risques. Un état des lieux et une analyse des approches retenues ici et ailleurs sont attendus.

Dans un deuxième temps, le magistrat attend une proposition permettant d’agir face à la radicalisation et l’extrémisme violent en milieu pénitentiaire genevois, incluant plus largement la thématique des aspects religieux en détention. Des suggestions de mesures concrètes, assorties de l’évaluation des moyens nécessaires pour déployer celles-ci, sont demandées d’ici à la fin 2017.

ETATS GÉNÉRAUX DE LA DÉTENTION ET DE LA PROBATION

Dans la suite des précédents Etats généraux de la détention et de la probation, tenus à l’automne 2014, le DSE entend inscrire sa politique pénitentiaire dans la durée et poursuivre les réflexions entreprises. Il a confié à M. Constantin Franziskakis l’organisation de la deuxième édition de cet événement, prévue en novembre 2017. En partenariat avec la direction générale de l’office cantonal de la détention, il s’agira, notamment, de dresser un état des lieux des réalisations menées depuis 2014, des actions en cours et des perspectives, élaborer un programme de conférences et proposer des ateliers de travail.

UN HOMME D’EXPÉRIENCE

En appelant M. Constantin Franziskakis à travailler sous son autorité directe, le conseiller d’Etat Pierre Maudet entend s’attacher les compétences et la riche expérience de celui qui, avant d’être nommé directeur de la prison de Champ-Dollon le 1er mai 2008, avait été directeur général de l’office pénitentiaire (2001-2008), directeur du service du patronage (1998-2000), avait assuré une première direction de la prison de Champ-Dollon entre 2000 et 2001, après avoir été actif dans l’enseignement public.

Le magistrat remercie vivement M. Constantin Franziskakis pour son engagement et son activité tout au long de ces années marquées par des situations particulièrement aiguës, notamment s’agissant du surpeuplement carcéral de la prison de Champ-Dollon.

Pour toute information complémentaire:
M. Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie, en contactant M. Laurent Forestier, directeur de la communication de l’office cantonal de la détention, tél. +41 22 327 94 12 ou +41 79 240 83 67.

Liens et document utiles