Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Égalité femmes-hommes > Violence > Violence dans les relations de couple

Égalité femmes-hommes

Violence dans les relations de couple

La violence domestique est un problème social répandu en Suisse, comme dans d'autres pays. C'est généralement à la maison que les femmes sont victimes de violence.

Plus d'information sur les actions menées à Genève, bureau cantonal des violences domestiques: www.ge.ch/violences-domestiques

Plus d'information sur les actions menées au niveau fédéral, bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes, domaine des violences domestiques: www.ebg.admin.ch/themen/00466/index.html?lang=fr

Actions menées

  • Campagne genevoise d'information et de prévention de la violence domestique dès le 20 avril 2010. "STOP VIOLENCES A LA MAISON" Brisons le silence. En collaboration avec le Bureau du Délégué aux violences domestiques et les institutions et associations professionnelles du réseau genevois, le BPEV lance une nouvelle campagne d'information et de prévention contre les violences domestiques "STOP VIOLENCES A LA MAISON" qui s'adresse aux protagonistes de la violence et à leurs proches, ainsi qu'à la population en général.

    Son message se veut percutant. Le visuel, qui illustre la silhouette d'une maison tachée par des gouttes de sang, utilise des symboles forts, compréhensibles par le plus grand nombre, pour mieux souligner que le recours à la violence au sein du couple ou de l'ex-couple et de la famille, est un acte grave et inacceptable.

    Cette campagne a en effet pour objectif de rappeler l'existence d'une violence que les protagonistes eux-mêmes peinent souvent à reconnaître mais qui cause à Genève plus de cinq infractions au code pénal par jour (stat. police 2009) et qui peut avoir une issue fatale: en moyenne, en Suisse, 25 femmes de plus de 14 ans ont été tuées chaque année dans un contexte de violence domestique, soit 2 femmes par mois. Les victimes masculines étaient au nombre de 10 par an (OFS, 2006).

    Elle incite les personnes concernées à sortir de l'isolement dans lequel elles sont trop souvent plongées et à faire appel à de l'aide.

    Elle affiche le nouveau numéro téléphonique "violences domestiques 0840 110 110", anonyme, accessible 24h/24, qui propose aux appelant-e-s, victimes, auteur-e-s ou témoins de violences domestiques, une écoute et une orientation vers les institutions du réseau genevois.

    Elle se déploiera dès le 20 avril sous forme d'affiches dans les rues du canton de Genève et dans les journaux, de spot, sur les écrans des cinémas genevois et de la chaîne de télévision Léman bleu.

    Enfin, une plaquette d'information, est diffusée dans de nombreux lieux.

  • Campagne romande d'affichage dans le cadre du 25 novembre 2009, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes: les visuels sont ceux d'une femme, d'un homme et d'un enfant, rappelant que la violence conjugale affecte la famille dans son intégralité. Editées par la Conférence latine contre la violence domestique, les affiches soulignent que la violence n'est pas une fatalité et qu'à l'instar du site internet d'information et de soutien www.violencequefaire.ch, des services spécialisés existent pour venir en aide aux personnes subissant la violence, aux personnes agissant la violence ou à leur entourage témoin de ces drames.
  • Edition de la brochure « La violence est inacceptable. La violence conjugale que faire ? », avec le soutien des Départements de Justice et Police, de l’Action Sociale et de la Santé, ainsi que celui du pouvoir judiciaire. La version 2004 intègre les nouvelles procédures découlant de la poursuite d’office des actes de violence conjugale, en vigueur en Suisse depuis le 1er avril 2004. Elle est le fruit d’une collaboration avec l’association Solidarité-femmes et le Centre LAVI. La brochure est téléchargeable sous Publications.
  • Campagne de prévention de la violence conjugale et sexuelle auprès de populations migrantes en collaboration avec l’Unité de médecine de voyages et de migration des HUG. Pour en savoir plus sur cette campagne.
  • Les professionnel-le-s de la santé ont un rôle important à jouer auprès des victimes de violence conjugale. Le livre VOIR ET AGIR - Responsabilité des professionnel-le-s de la santé en matière de violence à l’égard des femmes regroupe les résultats de recherches menées à ce sujet.
Vignette voir et agir A commander en librairie ou aux :
Editions Médecine et Hygiène
A consulter