Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Sante et securite au travail

publications

Ces publications peuvent être commandées ou téléchargées directement sur ce site :

  • Principales recommandations dans le cadre de la mise en ploace d'un dispositif de prévention des risques psychosociaux en entreprise
  • Réussir l'accueil des nouveaux employés *
  • Vie professionnelle, vie privée : quelle articulation ?
  • Problèmes psychosociaux, conflits et mobbing sur le lieu de travail *
  • Etude : Harcèlemement psychologique au travail : 1652 travailleurs romands s'expriment
  • MSST mode d'emploi - En cours d'actualisation
  • Travail de nuit et santé - Epuisé
  • Violence au travail *
  • La nouvelle loi sur le travail * (en réédition)
  • Effets de conditions de travail défavorable sur la santé

    La prévention des risques professionnels en Suisse est-elle ciblée sur les vraies priorités ?

    de Michel Gisler, OCIRT
    Président de la Conférence romande et tessinoise des offices cantonaux de protection des travailleurs

    L'étude qui vient d'être publiée aura certainement un retentissement très fort en Suisse comme à l'étranger, dans les milieu de la santé, chez les instances chargées de la prévention des risques professionnels et, plus directement, auprès des employeurs et des travailleurs de ce pays.

    Sur un plan politique, elle est de nature a susciter un large débat et, sans doute, une réflexion sur les priorités et les enjeux à considérer en terme de santé publique.

    Elle traduit une préoccupation des inspections du travail dans leur ensemble, et plus particulièrement de celles réunies au sein de la Conférence romande et tessinoise des offices cantonaux de protection des travailleurs (CRTi).

    Quelques mots sur ces institutions

    La Convention 81 de l'OIT impose aux Etats qui l'ont ratifiée, dont la Suisse, de se doter d'un système d'inspection du travail composé de fonctionnaires publics.

    Ces inspections du travail sont chargées d'assurer l'application des dispositions légales relatives à la protection des travailleurs, telles que les dispositions sur la santé et la sécurité au travail, la durée du travail et du repos, l'emploi des jeunes gens, la protection de la maternité ou encore les salaires. Dans ces domaines, elles assurent une mission de contrôle, mais aussi d'information, de conseil et de concertation, l'objectif étant de préserver l'intégrité physique et psychique des individus et de contribuer à une amélioration continue des conditions et du milieu de travail.

    Les inspectrices et inspecteurs du travail sont surtout des gens de terrain confrontés quotidiennement à la réalité vécue par les travailleurs sur leur lieu de travail. Des gens de terrain qui ont constaté, dans leur activité de tous les jours, qu'il y avait certainement un décalage entre l'effort principal de prévention consenti en Suisse et les préoccupations réelles des travailleurs.

    Encore fallait-il objectiver ces constatations.

    Plusieurs enquêtes européennes récentes laissent penser que les problèmes de santé liés au travail (excès de fatigue, maladies cardio-vasculaires, troubles musculo-squelettiques, atteintes à la santé psychique...) occasionnent beaucoup plus de souffrances et d'absences - donc engendrent des coûts plus importants - que les accidents et les maladies professionnels traditionnellement reconnus au sens du droit des assurances (qui bénéficient pourtant de beaucoup plus de moyens en terme de prévention).

    En Suisse, nous ne disposons que de très peu de donnéesà ce sujet. II y a bien une étude du seco sur le stress mais, plus globalement, les pathologies sus mentionnées échappent à toute forme de surveillance et de statistiques spécifiques permettant d'en identifier leur éventuelle origine professionnelle.

    II apparaît pourtant comme extrêmement important d'en savoir plus en la matière, de sorte que les organes d'exécution puissent concentrer leurs action sur les vraies préoccupations des travailleur-euse-s et des entreprises.

    Les résultats présentés sont le fruit d'une recherche préliminaire pilotée au sein des inspections du travail des cantons de Genève et du Jura par Jean Parrat, Elisabeth Conne-Perréard, Massimo Usel et Marie-José Glardon qui ont en quelque sorte effectué une synthèse des connaissances actuelles sur la question.

    Il faut admettre que les éléments qui étaient auparavant disponibles de manière un peu dispersée acquièrent, une fois réunis dans le cadre d'une analyse cohérente, une force et un impact très impressionnants, de nature à modifier les orientations politiques et les priorités en matière de prévention et de promotion de la santé en Suisse.

    Ce projet a été soutenu financièrement par la fondation "Promotion Santé Suisse" qu'il convient de remercier vivement.

    Téléchargez les documents suivants :

  • Alcool au travail
  • Mortalité prématurée et invalidité
  • Campagne de sensibilisation destinée prioritairement aux hôtels genevois

Les publications marquées d'un astérisque (*) sont payantes et peuvent être commandée à l'aide du bulletin de commande.