Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Sante et securite au travail

publications

Ces publications peuvent être commandées ou téléchargées directement sur ce site :

  • Principales recommandations dans le cadre de la mise en ploace d'un dispositif de prévention des risques psychosociaux en entreprise
  • Réussir l'accueil des nouveaux employés *
  • Vie professionnelle, vie privée : quelle articulation ?
  • Problèmes psychosociaux, conflits et mobbing sur le lieu de travail *
  • Etude : Harcèlement psychologique au travail : 1652 travailleurs romands s'expriment

    Anna Guzeltasciyan, mai 2006, 94 pages

    S’il est assez aisé de se représenter une atteinte à la santé physique, la notion d’atteinte à la santé psychique est plus difficile à appréhender et à évaluer. C’est le cas de la problématique du « harcèlement moral ».

    Comme les réactions, dans une même circonstance, varient beaucoup d’une personne à l’autre, on pourrait imaginer que ces problèmes sont individuels et ne relèvent pas de la responsabilité de l’employeur. Il n’en est rien !

    Le harcèlement moral naît le plus souvent de situations de doute et d'incertitude, de la perte de valeurs communes entraînant des confrontations de points de vue sur les objets de travail. Les mutations économiques actuelles sont de nature à amplifier le phénomène. Les termes à la mode: mondialisation, restructuration, mobilité, flexibilité, sous-traitance, concurrence acharnée – illustrent des bouleversements profonds que les travailleurs vivent avec appréhension, car les priorités des entreprises ne réservent pas toujours, en de telles circonstances, la place qui convient à l’amélioration des conditions et du milieu de travail. Aujourd'hui, chacun dans sa vie professionnelle demande à être respecté : dans son intégrité physique, dans son intégrité psychique, dans sa personnalité. Une attente que tout employeur se doit de prendre au sérieux. Les maladies associées au travail coûtent en effet très cher à l'économie. Les entreprises ont donc tout intérêt à développer une politique de prévention qui, parmi d'autres mesures, érige le respect en principe absolu. Le succès d'une telle politique passe par la capacité de l'entreprise à rendre les aspects humains indissociables des contraintes économiques.

    On comprend de ce qui précède que les causes fondamentales du harcèlement psychologique – qui peut conduire à une dégradation rapide du climat de travail – sont à rechercher prioritairement dans des carences au niveau de la gestion de l'entreprise: mauvaise organisation du travail, communication déficiente, formation insuffisante, inadéquation des tâches aux capacités et à l'expérience des individus, directives peu claires ou inexistantes, définition imprécise des rôles et responsabilités…

    Certes, l'incompétence, la jalousie, les personnalités perverses existent. Les participants à l'étude les citent d'ailleurs parmi les principaux facteurs susceptibles de favoriser le harcèlement. Mais l'organisation doit éviter tout risque de développement d'agissements non désirés qui pourraient naître de ces facteurs.

    L'expérience montre qu'il est peu fructueux de vouloir réduire la problématique du mobbing à une "simple" confrontation entre deux camps: les bons et les méchants; les victimes et les coupables. La réalité est beaucoup plus subtile, et seule une approche intégrée des conditions et du milieu de travail permet une vision à long terme et une amélioration durable au bénéfice de la santé de l'ensemble des travailleurs.

    Reste que la souffrance de celles et ceux qui subissent des agissements portant atteinte à leur santé ou à leur dignité est bien réelle. Elle est intolérable.

    Il n'est dès lors pas étonnant que la sanction de l'auteur du harcèlement soit considérée comme la mesure de « prévention » la plus efficace par les personnes interrogées. Comme le souligne Anna Guzeltasciyan, les résultats de son enquête mettent en évidence, d’une part, un besoin accru de justice, qui se traduit par la revendication de sanction des comportements inadéquats et, d’autre part, l’attente d’une approche organisationnelle centrée sur la participation des travailleurs.

    Ces deux notions sont des éléments clés de la problématique du harcèlement moral et il faut rendre hommage à l'auteur de l'étude de nous avoir permis de mieux connaître tous les aspects du phénomène.

    Cette publication est un outil extrêmement précieux pour les acteurs de l'économie et pour les organes d'exécution du droit du travail soucieux de prévenir efficacement les risques professionnels et de contribuer ainsi à la santé des travailleurs, et donc à celle de l'entreprise.

  • MSST mode d'emploi - En cours d'actualisation
  • Travail de nuit et santé - Epuisé
  • Violence au travail *
  • La nouvelle loi sur le travail * (en réédition)
  • Effets de conditions de travail défavorables sur la santé et conséquences économiques
  • Alcool au travail
  • Mortalité prématurée et invalidité
  • Campagne de sensibilisation destinée prioritairement aux hôtels genevois

Les publications marquées d'un astérisque (*) sont payantes et peuvent être commandée à l'aide du bulletin de commande.