Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Solidarité internationale

Les projets

2016

2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008

Décembre
Soutien à un projet de renforcement de l'indépendance et de l'impartialité du pouvoir judiciaire au Guatemala

L'Etat de Genève, à travers son département présidentiel, octroie une aide financière de 50'000 F à la Commission Internationale des Juristes (CIJ), pour la réalisation de son projet visant à renforcer l'indépendance et l'impartialité du pouvoir judiciaire au Guatemala.

Dans le cadre de ce projet, il est prévu d'organiser deux missions au Guatemala avec des juristes internationaux experts de cette question et de produire un rapport contenant les principales recommandations que ces experts émettront. Par ailleurs, la CIJ prévoit de conduire des activités de plaidoyer auprès des instances guatémaltèques et internationales sur l'indépendance des juges et des avocats.

Il convient de souligner que la CIJ dispose d'une expertise avérée sur les questions liées à l’indépendance du système judicaire, notamment à travers des missions effectuées dans plusieurs pays et grâce aux activités de plaidoyer qu'elle mène. La CIJ peut compter sur un réseau de juristes, sur le plan national au Guatemala et à l'international, afin de produire une analyse experte de la situation dans ce pays d'Amérique centrale.

L'Etat de Genève soutient la prise en charge des enfants et jeunes adultes en situation de handicap physique et/ou mental au Cambodge

À travers son fonds de la solidarité internationale, l'Etat de Genève accorde à la Fondation Goutte d’eau – a child support network (GEcsn) un soutien financier de 60'000 F pour son projet d'amélioration de la prise en charge des enfants et jeunes adultes en situation de handicap physique et/ou mental au Cambodge.

Les personnes souffrant d'un handicap physique ou mental constituent l’un des groupes les plus vulnérables de la société cambodgienne. Cette subvention octroyée par le département présidentiel du canton de Genève permettra à des enfants et jeunes adultes souffrant de tels handicaps de bénéficier de soins de physiothérapie et d'ergothérapie.

Les différents partenaires locaux avec lesquels GEcsn travaille au Cambodge jouissent d'une expérience indéniable dans le domaine de la prise en charge des personnes handicapées au Cambodge. À noter que dans le cadre de ce projet, GEcsn et ses partenaires fourniront également un soutien aux familles des enfants et jeunes adultes en situation de handicap. Un volet relatif à la formation du personnel local est également prévu.

Ubuntu Care, phase II: faire face aux violences sexuelles envers les filles et les garçons, incluant les filles et les garçons handicapés au Rwanda

Logo de Handicap InternationalL'Etat de Genève a octroyé un montant total de 60'000 F à Handicap International (HI) pour soutenir son programme de lutte contre les violences sexuelles envers les enfants, incluant les filles et les garçons handicapés, au Rwanda. Ce projet s'inscrit dans la continuité du projet financé par le canton entre 2013-15.

Ubuntu Care II entend capitaliser les résultats obtenus en phase I en déployant un modèle de filet inclusif de protection de l'enfance selon une approche systémique et intégrée. Il est prévu de continuer de renforcer tous les acteurs de protection (santé, psycho-social, éducation et justice) autour de l'enfant et de favoriser leurs interactions.

Le projet soutenu par le canton s'appuiera sur les structures et partenariats déjà en place pour renforcer les enfants dans leur rôle d'acteur-clé de leur propre protection, de sensibiliser l'entourage des enfants à son rôle de soutien et d'améliorer le système de protection multisectorielle.

Production durable et commercialisation de nouvelles technologies de chauffage et de cuisson au Tadjikistan

logo CaritasL'Etat de Genève octroie une subvention de 50'000 F à Caritas pour son projet de production et commercialisation durable de nouvelles technologies de chauffage et de cuisson au Tadjikistan.

Le projet de Caritas entend contribuer à la réduction de la déforestation et les risques liés. Il vise aussi à sauvegarder les moyens d'existence des populations rurales en créant une demande sur le marché pour des poêles optimisés améliorant l'efficacité énergétique et les conditions de vie des foyers (meilleure qualité de l'air dans la maison, allongement de la durée de chauffage). En parallèle, Caritas mènera aussi des activités de reforestation.

Près de 70 % de la population tadjik, dépend toujours du bois de chauffage comme source d'énergie. En revanche, seul 3 % de son territoire est recouvert de forêts, par ailleurs très dégradées. Les ressources forestières existantes ne peuvent donc pas répondre à la demande actuelle et les dommages environnementaux sont considérables.

Fonds cantonal de lutte contre la drogue

Dans le cadre du fonds destiné à la lutte contre la drogue et à la prévention de la toxicomanie, le canton de Genève a accordé, dans le courant du deuxième semestre 2016, un soutien financier à plusieurs associations dont les programmes s'adressent à des populations vulnérables, en particulier aux enfants et jeunes issus de pays pauvres ou émergents touchés par la problématique de la drogue.

Prévention des addictions (dépendances) et l’abandon scolaire auprès des élèves des collèges et lycées de la ville de Cotonou, Bénin

Logo GetmFin 2014, l'association GeTM a mis en place, avec le soutien de l'Etat de Genève, un projet pilote de prévention de la consommation de stupéfiants par la sensibilisation dans 5 établissements scolaires de Cotonou. Ce projet a notamment permis de mobiliser et de coordonner différents acteurs autour d'une question tabou qui constitue l'un des facteurs d'abandon scolaire.

En 2016, GeTM et son partenaire local, le CDEL, ont décidé de prolonger cette phase pilote dans les mêmes institutions scolaires afin d'affiner la stratégie du projet et de renforcer les résultats obtenus. Les activités prévues porteront essentiellement sur l'actualisation des messages clés de sensibilisation, le renforcement des capacités des enseignants relais et des élèves pairs éducateurs, la mise en place dans chacun des établissements ciblés d'un club de sensibilisation et le renforcement de la sensibilisation auprès des autorités de ces établissements. Le débat sur la prévention des addictions sera également mené à l'extérieur des murs des écoles grâce à la diffusion de spots radio et d'une émission télévisée.

La subvention allouée par l'Etat de Genève pour ce projet s'élève à 59'000 F.

Appui à la chaîne de valeur de cacao de qualité en Bolivie comme alternative à la coca

logo HelvetasL'Etat de Genève décide d'octroyer à Helvetas une contribution de 60'000 F pour la poursuite de son programme de soutien aux familles productrices du cacao amazonien.

Depuis plusieurs années, Helvetas accompagne ces communautés du nord du département de La Paz en Bolivie dans la production et l’exploitation du cacao sauvage et local de qualité, dans la perspective de diminuer l'attrait de la culture de la coca.

Soutenu par l'Etat de Genève en 2015, ce programme a permis à plus de 800 personnes, parmi les producteurs et cueilleurs, d'augmenter leurs revenus par la vente d'un cacao de qualité et d'acquérir une reconnaissance nationale et internationale, le cacao de l'un des bénéficiaires ayant été classé parmi les 17 meilleurs au monde aux "International Cocoa Awards 2015" organisés en France.

Une nouvelle phase commencée en 2016 étend la région d’influence directe à quelques associations du département du Béni, tout en continuant dans le Nord de La Paz. Au travers de ce projet, Helvetas entend continuer à contribuer à l’amélioration de la vie des familles productrices du cacao, à travers le renforcement de la compétitivité de la chaîne de valeur du « cacao amazonien de Bolivie », secteur qui représente une alternative durable à la culture de la coca.

The Alternative Education Club (AEC), en Roumanie

Logo Terre des HommesLe Conseil d'Etat accorde à la Fondation Terre des hommes une contribution de 113'119 F pour assurer la continuité de son projet de réduction des risques de consommation et trafic de drogues chez les enfants et les jeunes Rom et non Rom de Ferentari, un quartier défavorisé et marginalisé de Bucarest.

Logo Policy CenterLe projet mis en place par le partenaire local de la fondation, le Policy Center for Roma and Minorities, est un programme éducatif complet, l'Alternative Education Club, qui offre aux enfants bénéficiaires un espace créatif, convivial et sûr au sein de deux écoles. Rattrapage scolaire et éducation non formelle permettront de contribuer à la diminution du risque de consommation de drogues, d'améliorer la motivation pour l'apprentissage et les résultats scolaires, de développer les compétences et talents artistiques et sportifs de ces enfants, leur ouvrant ainsi des perspectives d'avenir digne.

Le projet, qui s'adresse à 60 enfants à haut risque d'abandon scolaire et de consommation de drogues, entend également sensibiliser les parents et enseignants de la communauté aux risques de la dépendance aux drogues et promouvoir une citoyenneté active au sein de la communauté de Ferentari, notamment par le biais du soutien au Mother's Club, une initiative civique locale qui rassemble plus de 40 mères d'enfants participant aux activités de l'AEC.

Réhabilitation des enfants, adolescent-e-s et mères-adolescentes, victimes d’addictions et en situation de rue, au Mexique.

Logo Casa AlianzaLe projet proposé par Casa Alianza au Mexique entend poursuivre le soutien au projet pilote de renforcement de la prévention et de l’assistance auprès des enfants et adolescents victimes d’addictions et en situation d’abandon social à Mexico, financé par l'Etat de Genève entre 2014 et 2015.

Pour cette nouvelle phase, Casa Alianza prévoit d'intensifier le travail social de proximité pour toucher davantage d'enfants et d'adolescents de la rue et de garantir à ces derniers l’accès aux services multidisciplinaires de santé, à l’alimentation et à un traitement en cas de dépendance sévère aux drogues. L'association envisage également de continuer à réunir et analyser les informations qualitatives et quantitatives qui permettent d’avoir une meilleure connaissance générale de la population en situation de rue, le but de ces efforts étant d'améliorer la prise en charge de la population cible. Enfin, le programme incorpore également un volet de renforcement des capacités du personnel du partenaire local impliqué dans le projet.

La subvention octroyée par l'Etat de Genève pour ce projet s'élève à 60'000 F.

Réhabilitation des enfants, adolescent-e-s et mères-adolescentes, victimes d’addictions et pris en charge par Casa Alianza, au Nicaragua

Logo Casa AlianzaL'Etat de Genève accorde une aide financière de 33'000 F à l'association Casa Alianza, pour son projet de réhabilitation d'adolescents résidant dans les 2 centres d'accueil de son partenaire local, Casa Alianza Nicaragua, dont l'un réservé aux mères-adolescentes et à leur bébé, à Managua.

Les enfants et adolescents concernés par le projet sont des jeunes en situation d'abandon social et de dépendance qui viennent de la rue et ont vécu toutes sortes d'expériences violentes et traumatisantes.

Le projet de Casa Alianza Nicaragua, seul acteur à proposer une prise en charge des adolescents au Nicaragua, prévoit un accompagnement des bénéficiaires dans leur processus de désintoxication au travers d'un programme qui allie prévention, traitement médical et thérapies innovantes. Une attention particulière sera portée aux jeunes filles et à leur bébé, afin de renforcer le lien mère enfant et de prévenir les dépendances précoces.

Novembre
Appui aux victimes de violences sexuelles, Rwanda

logo des Hôpitaux Universitaires de GenèvePar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un soutien financier de 60'000 F aux HUG pour la mise en œuvre de son projet d'appui aux victimes de violences sexuelles au Rwanda.

Ce projet s'inscrit dans la continuité du projet financé précédemment par le canton. Il est destiné à poursuivre le soutien psychologique et socio-économique à des femmes tutsies et hutues, victimes de violences sexuelles subies lors du génocide de 1994 au Rwanda. Une attention particulière sera également portée aux enfants de ces femmes issus du viol. Le projet est mené dans trois districts des régions les plus touchées par le génocide, soit Gisagara, Ruhango et Muhanga.

Les HUG sont présents dans le domaine de la santé mentale au Rwanda depuis vingt ans.

Projet " Cercles de paix et développement au Burundi"

Le Conseil d'Etat accorde une aide financière de 150'000 F pour la période 2016 – 2018, soit 50'000 F par année, à l'Association Femmes Artisans de Paix pour son projet de promotion d'une culture de paix et de développement durable au Burundi.

Depuis son indépendance, de nombreux conflits fratricides ont ébranlé le Burundi et entraîné de graves conséquences sociales, économiques, politiques et psychologiques. La mémoire collective des Burundais, quelle que soit la couche sociale dont ils sont issus ou leur âge, est encore marquée par ces blessures à chaque fois ravivées. A cela s'ajoute la situation sécuritaire actuelle extrêmement difficile. C'est dans ce contexte fragile que l'Association Femmes Artisans de Paix, membre du mouvement« Initiatives et changement international », intervient.

Initiées en 2012, les activités proposées sont basées sur le concept des Cercles de Paix, un outil d'écoute relationnelle et transformationnelle, et visent à créer, maintenir ou renforcer une dynamique de paix au niveau individuel et des groupes. Le projet inclut également des activités d'apprentissage de techniques novatrices de développement. Enfin, il entend renforcer le réseau des Artisans de Paix au Burundi ainsi que les compétences des collaboratrices et collaborateurs du projet.

Appui à la riposte des épidémies de Fièvres Hémorragiques au Bénin

Logo Médecins du mondeAvec son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d'Etat du canton de Genève a accordé à Médecins du Monde Suisse (MdM) un montant de 120'000 F à titre de participation à la réalisation de son projet d'appui à la riposte des épidémies de fièvres hémorragiques au Bénin.

Depuis fin 2014, le Bénin a connu deux épidémies de fièvre hémorragique à virus Lassa. Dans le but de contrôler ces épidémies et de renforcer les compétences des acteurs béninois dans l'organisation de la réponse aux fièvres hémorragiques virales, il est prévu de développer des procédures opérationnelles au centre de Parakou, le seul centre d’isolement construit à l’heure actuelle. MdM prévoit également la formation du personnel de santé qui devra faire face aux patients atteints de fièvre hémorragique virale.

Aide d'urgence contre la sécheresse au Zimbabwe

logo de l'Entraide Protestante Suisse (EPER)En solidarité avec la population zimbabwéenne, le Conseil d'Etat du canton de Genève a décidé d'apporter une aide d'urgence de 150'000 F pour soutenir les actions de l'Entraide Protestante Suisse (EPER) visant à couvrir les besoins alimentaires de base et faire face à la menace de famine au Zimbabwe.

Entre 2015 et 2016, le phénomène El Niño, un courant côtier saisonnier chaud, a bouleversé le climat mondial. Le sud de l'Afrique et plus particulièrement le Zimbabwe ont été fortement touchés, avec une saison des pluies très faible. Ce déficit a provoqué une grave sécheresse, poussant le gouvernement du Zimbabwe en février dernier à décréter l'état d'urgence national et à faire appel à l'aide internationale. Depuis le lancement du projet, l'EPER a distribué de la nourriture à 1000 familles vulnérables, soit 5'000 personnes, qui ne pouvaient plus subvenir à leurs besoins en raison de la perte de leurs récoltes. En outre, l'EPER vise à mettre en œuvre des mesures d'adaptation au changement climatique, comme des formations sur l'agriculture durable ou l'intégration de semences mieux adaptées aux régions sèches.

Renforcer les capacités de la société civile au Népal afin de soutenir les victimes de crimes internationaux dans leur quête de justice.

Logo Trial InternationalLe Conseil d'Etat du canton de Genève a décidé d'apporter une aide de 360'000 F sur trois ans (2016-2019) pour soutenir les actions de TRIAL International au Népal.

Le projet vise à lutter durablement contre l’impunité et à améliorer l’Etat de droit dans le pays. Il permettra de renforcer les capacités de 100 avocats népalais, de 150 défenseurs des droits humains et d'une dizaine d'ONG de droits humains ainsi que d'offrir une assistance juridique à au moins 25 victimes de crimes internationaux. Il est aussi prévu de créer un centre juridique à Katmandou regroupant et coordonnant un réseau d'acteurs juridiques à travers tout le pays.

Le Népal a connu une guerre civile entre 1996 et 2006 durant laquelle de graves violations des droits humains ont été commises sans qu'à ce jour les victimes et leurs familles n’aient eu d'accès conséquent à la vérité, à la justice et aux réparations.

Octobre
Soutien à une formation académique postgrade en justice juvénile

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un montant de 200'000 F pour la période 2016-2018 au Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE) de l'Université de Genève. Créé en 2014, le CIDE vise notamment à développer les connaissances académiques en lien avec les droits de l'enfant et à analyser les questions qui touchent à l’enfance en tant que groupe social, ainsi qu’à l’enfant en tant qu’acteur social et sujet de droits.

Dans ce cadre, la subvention accordée par l'Etat de Genève sert à soutenir le lancement du Certificat d'études avancées (CAS) en justice juvénile dont la formation est intégralement donnée en ligne. Fruit d'une collaboration entre trois entités, à savoir le Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE), la Fondation Terre des hommes (Tdh) et l'Institut international des droits de l'enfant (IDE), cette formation continue de niveau universitaire sera destinée à l'ensemble des professionnels de la justice juvénile. Dans sa phase pilote, le projet permettra à des participants de pays d'Amérique latine de suivre les enseignements à distance.

Pour plus d'informations: www.unige.ch/formcont/casjusticiajuvenil

Identification de garanties procédurales afin de protéger les personnes dans les premières heures de leur détention par la police

logo de l'association pour la prévention de la torturePlaçant la protection de la vie et le respect des droits humains au cœur de ses priorités d'action, l'Etat de Genève a accordé à l'APT une contribution financière d'un montant de 59'490 F pour l'année 2016.

L'APT a constaté que nombreux cas de tortures avaient lieu lors des gardes à vue, à l'abri des regards, dans le but d'extorquer des aveux au suspect. En cohérence avec son plan stratégique 2016-2019, l'APT entend donc se concentrer sur les garanties juridiques et procédurales qui sont les instruments les plus efficaces contre le recours à la torture lors de l'interpellation d'un suspect par les forces de l'ordre.

Le projet soutenu consistera à collecter des informations permettant d'identifier les mesures les plus efficaces et de détecter les conditions nécessaires à la bonne mise en œuvre de garanties procédurales dans trois pays pilotes : les Îles Fidji, Madagascar et le Brésil.

Aide d'urgence et réhabilitation des familles victimes des inondations dans le District de Kurigram au Bangladesh

Logo de terre des hommesEn solidarité avec la population du Bangladesh, l'Etat de Genève a décidé d'apporter une aide d'urgence de 34'545 F pour soutenir les actions de la Fondation Terre des hommes (FTdh) visant à couvrir les besoins de base des familles victimes des inondations désastreuses qui ont eu lieu dans le nord-ouest du pays cet été.

Les champs agricoles ont été inondés et les récoltes totalement détruites. De nombreuses maisons ont été tout simplement emportées par les flots. De plus, les populations concernées se sont retrouvées sans accès à l'eau potable ni à des latrines.

Le projet entend rétablir des conditions d'existence acceptables pour les bénéficiaires et prévenir le développement d'épidémies. Il vise à distribuer des kits hygiéniques, procurer de l'eau potable et reloger des familles. Le projet prévoit aussi un système de "cash for work" permettant aux familles ayant perdu leurs moyens de subsistance de réaliser des travaux d'infrastructure sur place (réfection des routes, réparation des maisons endommagées, surélévation et reconstruction des maisons détruites) contre un revenu.

Projet « Espoir par l’Education », en Jordanie

L'Etat de Genève accorde une aide financière de 55'000 F à la fondation MECI pour son projet de soutien à l’éducation et à la réadaptation sociale des jeunes syriens réfugiés et jordaniens défavorisés en Jordanie.

Un récent recensement mené en Jordanie fait état de la présence de 1,4 million de réfugiés syriens dans ce pays. Malgré les efforts consentis, la Jordanie ne parvient pas à répondre aux besoins de cette population accueillie sur son sol, notamment dans le secteur de l'éducation. Or, 52% des réfugiés enregistrés ont moins de 18 ans et plus de 220’000 seraient en âge d’aller à l’école.

En collaboration avec le Ministère jordanien de l’éducation, MECI offre, depuis 2014, un accès à l’éducation à plus de 3’300 réfugiés syriens déscolarisés et enfants jordaniens défavorisés dans 16 écoles de Jordanie, en partenariat avec l’UNICEF et l’UNESCO. Le projet actuel entend poursuivre ce programme de soutien académique et psychosocial auprès de 6'000 enfants dans 20 écoles publiques situées dans les régions Centre et Nord de Jordanie. Au préalable, les familles des enfants et adolescents ciblés par le projet bénéficieront de sessions d'information sur les services offerts par MECI ainsi que de formations sur des sujets liés à l'éducation et la protection sociale. Par ailleurs, la cohésion sociale et intercommunautaire sera promue. Le programme inclura enfin des activités de rénovation des établissements scolaires.

L'aide financière de l'Etat de Genève contribuera à financer les activités mises en place dans l'école Um Amara, localisée à Salt, gouvernorat de la Balqa.

Infrastructures scolaires dans 4 villages, au Kenya

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 46'000 F à l'association Maasai Aid Association (MAA) pour son projet d'aménagement d'un jardin scolaire, d'accès à l'eau potable et de construction de 2 classes dans 4 villages massai de la région de Narok et Loitokitok, au Kenya.

Ce projet concerne les 4 écoles de ces villages habités par des populations massai extrêmement pauvres. L'amélioration des conditions de vie et d'études favorisera un meilleur apprentissage et une meilleure fréquentation scolaire, surtout pour les filles de ces communautés qui éviteront les corvées d'eau. Le fait d'être scolarisées devrait par ailleurs contribuer à leur éviter un mariage précoce forcé, voire même l'excision, tout en leur assurant un meilleur avenir.

Le canton de Genève s'engage en faveur des victimes de l'ouragan Matthew en Haïti

En solidarité avec la population haïtienne, le Conseil d'Etat a décidé d'apporter une aide d'urgence de 150'000 F pour soutenir les actions de Handicap International-Suisse (HI) visant à couvrir les besoins de base des victimes de l'ouragan Matthew. Pour l’heure, la priorité va à la distribution de kits de première nécessité ainsi qu'à la mise en place d’abris d’urgence. En coordination avec les autres acteurs humanitaires sur place, HI prévoit aussi de développer un soutien psycho-social, de rétablir l'accès à l'eau potable et de sensibiliser la population aux maladies et épidémies, en particulier le choléra, dans les zones affectées. Une attention particulière sera également portée aux personnes en situation de handicap et aux blessés nécessitant des soins de réhabilitation.

Le 4 octobre 2016, l'ouragan Matthew s'est abattu sur Haïti, pays qui subit encore les conséquences du tremblement de terre de 2010, provoquant pertes humaines et destructions.

Le canton de Genève solidaire avec la population irakienne

Face à l'alarmante situation humanitaire en Irak, le Conseil d'Etat a décidé d'apporter une aide d'urgence de 200'000 F pour soutenir les activités du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans ce pays. L'année 2016 a jusqu'alors été marquée par une recrudescence de la violence armée en Irak, forçant de très nombreux civils à se réfugier dans des camps de déplacés où les conditions de vie sont déjà difficiles.

Cette contribution du canton permettra au CICR de renforcer ses activités qui consistent notamment à fournir une aide humanitaire aux personnes déplacées internes, à assurer un approvisionnement en eau potable dans les zones où cela s'avère nécessaire et à apporter un soutien à des centres où des soins de santé primaires sont prodigués.

haut de page


Septembre
Prise en charge médico-nutritionnelle des enfants de 0 à 5 ans au Niger

logo Médecins sans frontièresLe Conseil d'Etat accorde une aide financière de 180'000 F à Médecins Sans Frontières Suisse (MSF Suisse) pour son projet d'appui à la prise en charge médico-nutritionnelle des enfants de 0 à 5 ans dans le district sanitaire de Dungass au Niger.

Photo service de presse police
©Louise Annaud /MSF

Le projet en question a pour objectif de réduire la morbidité et la mortalité des enfants de moins de 5 ans dans ce district situé dans l'Etat de Zinder, au Sud du Niger. Par son action, MSF Suisse entend donner un accès à des soins médico-nutritionnels curatifs, préventifs, gratuits et de qualité au sein de l'unité pédiatrique de Dungass. Au total, près de 2'000 enfants en état de malnutrition sévère et 1'000 enfants non malnutris bénéficieront directement du projet.

haut de page


Août
De l'eau potable grâce à l'énergie solaire dans le Nord du Burkina Faso

Logo IASL'Etat de Genève, à travers son fond cantonal de la solidarité internationale, a accordé en août 2016 une aide financière de 18'500 F à l'Association Ingénieurs & architectes solidaires (IAS) pour son projet de mise en place d'une adduction électro-solaire d'eau potable dans le centre pédiatrique Persis et la maternité de Ouahigouya, au Burkina Faso.

Ce projet s'inscrit dans la continuité de l'aide apportée par IAS dans la région. En 2004, sa collaboration avec d'autres associations donne naissance au Centre médical pédiatrique Persis de Ouahigouya. Ce dispensaire comprend aujourd'hui un bloc chirurgical et 60 lits d'hospitalisation destinés en partie aux enfants souffrants de malnutrition.

Cette adduction permettra de fournir au centre l'eau potable nécessaire aux soins et aux patients hospitalisés. Sa réalisation permettra aussi réduire le coût de gestion du site hospitalier.

20ème congrès européen de l’IAAH à Pristina, au Kosovo

Dans le cadre de la coopération décentralisée, l'Etat de Genève accorde une subvention de 15'000 F à l'unité de santé jeunes des HUG pour l’organisation du 20ème congrès européen de l’IAAH (International association for adolescent health) qui a lieu du 14 au 17 septembre 2016, à Pristina.

Ce congrès est organisé chaque année dans un pays différent et en partenariat avec une organisation du pays hôte. Le choix du Kosovo en 2016 se justifie par le fait que ce pays d'Europe centrale a une une population jeune très élevée, avec environ 60% de moins de 29 ans, et des indicateurs de santé maternelle et infantile les plus faibles d'Europe, selon l'UNPFA (Fonds des Nations Unies pour la population).

Le congrès, dont le thème est "social media and adolescent's health", a pour but de développer des connaissances et compétences clé dans le domaine de la santé des adolescents aussi bien chez les professionnels européens que chez les professionnels de la région des Balkans et du Kosovo, régions économiquement défavorisées où l’accès à des conférences scientifiques internationales est rare. Il permettra de renforcer le réseau européen multidisciplinaire de professionnels travaillant avec des adolescents dans divers domaines (recherche, clinique, enseignement et santé publique) et de favoriser les collaborations institutionnelles européennes sur le long terme. Enfin, sur le plan local, le congrès donnera de la visibilité aux projets locaux innovants et contribuera à une plus grande prise en compte des besoins de santé des jeunes au Kosovo.

800 participants au congrès sont attendus, parmi lesquels des membres de la diaspora kosovare de Genève.

Soutenir la coopération entre les acteurs étatiques et non étatiques pour l’application du Pacte relatif aux droits civils et politiques

Le Conseil d'Etat accorde une aide financière de 351'996 F pour la période 2016-2019 au Centre pour les Droits Civils et Politiques (Centre CCPR) afin de soutenir son projet de contribution à l’application du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) dans sept Etats (Jamaïque, Honduras, Madagascar, Equateur et Ghana, ainsi que deux pays à déterminer selon l'agenda du Comité DH).

Le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques comprend les droits et libertés classiques qui protègent les particuliers contre les ingérences de l’Etat. Actuellement, 168 pays ont ratifié le PIDCP. La surveillance de l’application de ce pacte est assurée par le Comité des Droits de l'Homme (Comité DH). Tous les 4 ans, les Etats parties doivent lui soumettre un rapport sur les mesures qu’ils ont adoptées pour mettre en œuvre les droits reconnus par ce pacte. Or, certaines informations cruciales relatives à ces droits ne sont pas apportées de manière systématique par les Etats parties. La société civile joue dès lors un rôle clé dans les différents stades de la procédure d’examen pour présenter une image plus juste et complète de la réalité.

Dans le cadre de ce projet, le Centre CCPR fournira un appui juridique et technique aux organisations de la société civile des sept pays concernés afin d'assurer la mise à disposition d'informations complètes, à jour et adéquates au Comité DH sur la situation des droits civils et politiques dans ces pays. Dans un deuxième temps, le Centre soutiendra et coordonnera la participation des ONG nationales pendant les sessions du Comité DH. Le CCPR contribuera enfin à la mise en œuvre des recommandations du Comité DH et à l’évaluation des progrès réalisés par les autorités nationales des pays ciblés. Pour ce dernier volet, le CCPR entend renforcer l’espace de dialogue entre les autorités nationales, les institutions nationales des droits de l'homme (INDH) et la société civile.

Engagement de l'Etat de Genève aux côtés de femmes enceintes en difficulté au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, des centaines de femmes décèdent chaque année suite à une grossesse ou à un accouchement difficiles. Les difficultés d'accès à des soins obstétriques de qualité en constituent l'une des causes. En 2014, l'Institut de santé global de l'Université de Genève (ISG) avait mis en place un projet visant à produire et diffuser un film de sensibilisation destiné au personnel médical en formation en vue de le sensibiliser à la question des barrières face auxquelles les femmes se trouvent confrontées lors de leur grossesse. Ce projet avait déjà été soutenu par le fonds cantonal de la solidarité internationale. Après cette première phase de diffusion à Ouagadougou, l'ISG a décidé d'étendre la diffusion du film à des régions plus reculées du Burkina Faso.

Pour ce projet, l'Etat de Genève a accordé à l'ISG un montant de CHF 22'680 en 2016, à titre de participation à son projet de diffusion du film « Aux frontières de la vie: les barrières de l’accès aux soins qualifiés des femmes enceintes au Burkina Faso » et de son approche pédagogique dans les sites d’enseignement des provinces du Burkina Faso.

haut de page


Juillet
"Le Pont" – Poursuite du programme de formation au Sénégal

L'Etat de Genève octroie une aide financière globale de 40'000 F au Théâtre Spirale, soit 20'000 F en 2016 et 20'000 F en 2017, pour son projet de formation théâtrale, à Thiès, au Sénégal.

En 2014, la reprise par le Théâtre Spirale de ce projet initialement lancé par la Compagnie des Cris a notamment contribué à ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles aux participants à la formation.

Comme précédemment, le Théâtre Spirale propose un stage annuel de 5 semaines pour permettre aux acteurs locaux de développer des outils indispensables à leur autonomie artistique et économique. Les ateliers privilégient la formation de formateurs et de metteurs en scène, la création de spectacles et l'amélioration des structures de production, de diffusion et la recherche de fonds. Ils valorisent également le rôle des femmes sur scène et dans la société. Une continuité entre les diverses formations de l'année est prévue afin que les stagiaires progressent de manière régulière dans leur apprentissage. L'année 2016-2017 sera plus spécifiquement axée sur le "théâtre de sensibilisation" et de "théâtre forum" de qualité. L'offre des ateliers de théâtre concerne également les enseignants en formation de l'Ecole de formation d'instituteurs (EFI) de Thiès et les élèves d'écoles primaires et secondaires de divers quartiers de Thiès, durant toute l'année.

L'Etat de Genève soutient un projet d'aide aux Roms de Serbie.

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d'Etat du canton de Genève a accordé à l'Entraide Protestante Suisse (EPER) un montant de 300'000 F pour la période 2016-2018 (soit 100'000 F par année) à titre de participation à la réalisation de son projet d'amélioration des conditions de vie des Roms et autres personnes vulnérables, de prévention de la migration irrégulière et d'encouragement de la réintégration des rapatriés et migrants en Serbie.

Dans le cadre d'un projet déjà entamé en 2008, l'EPER poursuit son projet d'amélioration des conditions de vie des Roms. Pour la période 2016-2018, l'EPER a ainsi décidé de reproduire à plus grande échelle les mesures les plus efficaces expérimentées lors des deux premières phases. Ciblant cette fois les migrants clandestins et les personnes rapatriées (plus de 12'000 personnes dont 80% de Roms), l'EPER se concentrera principalement sur des mesures de conseils sur la migration, d'amélioration des conditions de logement et de soutien à l'éducation. De plus, l'EPER compte poursuivre son travail de développement de mécanismes de partenariat avec des institutions nationales ainsi que le renforcement des coopérations avec des organisations internationales et locales.

Soutien à un projet de protection de l'environnement au Sénégal

Dans les collectivités de Nioro et de Djilor, la population vit principalement de cultures vivrières. Du fait de la baisse d'apport en eau douce suscitée par les vagues de sécheresses qu'a connues la région ces dernières années, l'activité économique est frappée de plein fouet par l’accentuation du phénomène de la salinisation des terres cultivables. Afin de renforcer les capacités de résilience des communautés locales ainsi que des écosystèmes naturels, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a mis en place un projet visant à promouvoir des solutions endogènes pour réduire les impacts négatifs de la salinisation des terres, des inondations et de l’érosion sur les systèmes de production agricole. De la restauration de superficies de terres dégradées à l'amélioration des connaissances de la population sur la salinisation, ce projet transversal compte atteindre une large tranche de la population allant d'élèves, à des producteurs, en passant par les techniciens locaux en charge de la gestion de l'eau.

Plaçant la protection de l'environnement au cœur de ses priorités d'action, le Conseil d'Etat de l'Etat de Genève a ainsi accordé à l'UICN, par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, une contribution financière globale d'un montant de 394'469 F pour la période 2016-2018. Ce partenariat financier servira à soutenir l'UICN durant toutes les phases de son projet de renforcement de la résilience des populations vulnérables des localités de Nioro et Djilor à l'insécurité alimentaire dont elles sont gravement menacées.

haut de page


Juin
Soutien à un programme de santé mentale en Afghanistan

L'intervention des troupes soviétiques en 1979, l'accession au pouvoir des Talibans ou encore l'intervention de la coalition internationale en 2001 sont autant d'événements ayant participé à la dégradation de la santé mentale d'une frange importante de la population afghane. Cette situation, exacerbée aujourd'hui par un manque de professionnels formés et d'infrastructures adaptées, voit les personnes souffrant d'anxiété, de syndrome post-traumatique ou encore de dépression, souffrir d'un accès restreint à des soins appropriés. Devant ce constat, l'International Assistance Mission (IAM) a mis en place un projet de santé mentale en 1996 qui se perpétue jusqu'à aujourd'hui. Le projet qu'IAM a décidé de réaliser pour la période 2016-2018 vise à offrir des soins appropriés aux personnes en souffrance tout en sensibilisant la population et les autorités à l'importance d'infrastructures et de services de santé mentale adéquats. Se déroulant principalement dans l'Ouest (région d'Herat) et le Nord (région de Mazar-i-Sharif) de l'Afghanistan, le projet devrait bénéficier à plus de 143'000 personnes.

L'Etat de Genève soutient la scolarisation des enfants en Ouganda

Le canton de Genève, par le biais de son département présidentiel, octroie à l'association SidEcole une subvention de 40'000 F (20'000 F en 2016 et 20'000 F en 2017) pour un projet d'amélioration d'accès à l'éducation à Kampala en Ouganda.

Ce projet, mis en œuvre en partenariat avec l'ONG Reach Out, se déroule dans des écoles primaires de deux quartiers de Kampala (Banda et Acholi), dans lesquelles les conditions pour l'éducation sont très rudimentaires. Le projet s'articule autour de quatre axes, à savoir : la scolarisation, la santé, la socialisation et la nutrition.

Il bénéficiera directement à 100 enfants dont l'un ou les deux parents sont séropositifs, voire déjà malades du sida. L’éducation des filles étant considérée comme primordiale, SidEcole demande à son partenaire Reach Out qu’une parité entre garçons et filles soit respectée.

L'Etat de Genève soutient le Prix Martin Ennals 2016 pour les défenseurs des droits humains

Le canton de Genève, par l'intermédiaire du de son département présidentiel, octroie à la Fondation Martin Ennals une subvention globale de 50'000 F pour le Prix Martin Ennals 2016. Chaque année depuis 1994, ce prix récompense des défenseurs des droits humains qui prennent quotidiennement des risques en dénonçant des violations des droits fondamentaux.

Bien souvent menacés dans leur pays d'origine, les nominé-e-s de ce prix bénéficient d'une visibilité sur la scène internationale et peuvent ainsi jouir d'un certain degré de protection. La Fondation Martin Ennals mène aussi des activités de plaidoyer qui permettent aux nominé-e-s de faire connaître leurs combats respectifs auprès d'organismes internationaux ou encore de collectivités publiques. Décerné par un jury composé de dix organismes renommés dans le domaine des droits humains, ce prix renforce toujours un peu plus la position de Genève en tant que capitale mondiale des droits humains.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le mardi 11 octobre 2016 à 18h00 à Uni Dufour, Genève. Les nominé-e-s de l'édition 2016 sont M. Ilham Tohti (Chine), Mme Razan Zaitouneh (Syrie) et Zone 9 Bloggers (Ethiopie).

Quatre bourses d'études octroyées à des étudiants originaires de pays en développement

Le Département présidentiel de l'Etat de Genève a décidé d'accorder un montant total de 60'000 F en 2016 à l'Académie de droit international humanitaire et de droits humains afin de financer des bourses pour des étudiants-e-s originaires de pays en développement dans le cadre de son programme de Master en justice transitionnelle, droits humains et Etat de droit. Ces bourses de 15'000 F chacune permettent de couvrir les frais d'écolage pour les étudiants qui en bénéficient.

Cette formation, qui verra sa première volée débuter les cours à l'automne 2016, se concentre sur le rétablissement de l'Etat de droit et des institutions dans des contextes qui ont été marqués par la guerre ou des situations d'extrême violence.

Dans le cadre de leur cursus, les étudiants recevront une formation approfondie d'une année durant laquelle des professeurs de renommée internationale et des experts du domaine donneront des enseignements.

Fonds cantonal de lutte contre la drogue

Dans le cadre du fonds destiné à la lutte contre la drogue et à la prévention de la toxicomanie, le canton de Genève a accordé, dans le courant du premier semestre 2016, un soutien financier à plusieurs associations dont les programmes s'adressent à des populations vulnérables, en particulier aux enfants et jeunes issus de pays pauvres ou émergents touchés par la problématique de la drogue.

«Construis ton chemin» : Prévention de la consommation de drogues auprès des adolescent-e-s dans les collèges à Cochabamba, Bolivie

Logo IDH suisseL'Etat de Genève décide d'octroyer à IDH Suisse une contribution de 59'827 F pour la poursuite de son projet de prévention de la consommation de drogues auprès des adolescent-e-s de Cochabamba.

Cette aide financière permettra au partenaire local, IDH Bolivie - seule institution de Cochabamba à mettre en place des actions de prévention primaire auprès des jeunes d'une façon soutenue -, de renforcer les activités initiées en 2015, lors d'une première phase pilote. Le projet actuel concerne 25 collèges sélectionnés dans la zone la plus sensible de Cochabamba. Il prévoit notamment la réalisation d'ateliers de sensibilisation et d'information sur la prévention des drogues à l'attention des autorités éducatives, des directeurs des collèges, des représentants des parents d'élèves et des enseignants, des sessions de prévention des drogues à l'attention des élèves et la formation de jeunes volontaires qui interviendront selon une approche par les pairs.


GE-csn : Réhabilitation et stabilisation des enfants des rues et des enfants toxicomanes de Neak Loeung et de Poipet, au Cambodge

Logo Goutte d'eauL'Etat de Genève accorde à Goutte d'eau - a child support network une contribution de 60’000 F pour assurer la continuité de son projet d'aide aux enfants des rues victimes de maltraitance et d'abus et, pour la plupart, toxicomanes, et donner ainsi à cette population vulnérable les mêmes chances d’accéder à leurs droits les plus fondamentaux.

L’aide financière contribuera à soutenir les actions du partenaire local, Damnok Toek (DT), lesquelles regroupent plusieurs volets englobant la prévention, la réhabilitation, la formation et la réinsertion dans la famille ou, à défaut, dans la communauté.

Voyage solidaire Sénégal 2015-2017

L'Etat de Genève accorde une subvention de 35'000 F à l'association l'Antre Parenthèse pour le projet qu'elle mène en partenariat avec les TSHM de la région d'Aire, une équipe de travailleurs sociaux hors murs de la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe).

Le projet soutenu consiste à mobiliser des jeunes genevois en rupture autour d'un projet d’entraide par le biais de la sensibilisation à la solidarité internationale et la participation à un voyage solidaire. L'aide financière attribuée par le fonds servira à construire une salle de sport dont les bénéficiaires sont les enfants des rues de Dakar, pour la plupart consommateurs de drogues (inhalants), recueillis par Village Pilote Sénégal, une association qui promeut la réinsertion scolaire, sociale et professionnelle de ces enfants.

Soutien aux garçons et jeunes hommes consommateurs de drogues, victimes d’exploitation sexuelle ou engagés dans l’industrie du sexe à Chiang Mai (« Project Access, Care & Treatment – PACT »)

Logo Up!InternationalL'Etat de Genève alloue une aide financière de 60'000 F à l'association up!international pour son projet d'amélioration de la qualité de vie et de réduction des comportements à risque des garçons et jeunes hommes victimes d'exploitation sexuelle et/ou consommateurs de drogues à Chiang Mai.

Ce projet, dont la phase pilote a démarré à la fin de l'année 2014 avec le soutien de l'Etat Genève, entend introduire un nouveau volet de soutien psycho-social et de suivi et soutien post-sevrage à travers l'approche des groupes de soutien constitués de pairs. Le travail de partenariat avec les autorités, plus particulièrement avec la police et le centre de justice juvénile, sera développé et privilégiera une approche de droits humains, les populations cibles étant très largement discriminés et victimes de violences. Enfin, les activités courantes liées au travail social de proximité et au centre d'accueil seront poursuivies.

Voyage humanitaire au Sénégal, collège Voltaire

Le canton de Genève octroie une subvention de 20'000 F au Collège Voltaire pour la réalisation de son projet de classe solidaire organisé en collaboration avec l’association Nouvelle Planète.

Depuis la fin de l'année scolaire 2015, 19 élèves volontaires sensibilisés aux valeurs d'entraide et d'ouverture et 2 enseignantes se mobilisent pour récolter des fonds afin de contribuer à la construction et l'équipement d’une case de santé dans le village rural de Ndimbéré, dans la région de Kaffrine, au Sénégal. La case de santé bénéficiera non seulement aux habitants de Ndimbéré mais également à ceux de 7 villages alentour, soit quelque 1'500 personnes, qui actuellement doivent parcourir un trajet de 8 kilomètres à pied pour atteindre le poste santé le plus proche, à Ségrégata. Un agent de santé et une sage-femme seront recrutés et formés pour répondre aux besoins de la population en matière de soins de santé primaires et materno-infantiles, de promotion de la santé et de prévention.

Du 15 au 26 octobre 2016, les élèves et leurs 2 professeurs se rendront sur le terrain pour prendre part à la construction de la case de santé. A leur retour, ils organiseront une soirée de restitution.

haut de page


Mai
Cambodge: la lèpre est toujours une réalité

En dépit de progrès considérables en matière de lutte contre la lèpre, notamment grâce la mise à disposition par l'OMS d'un moyen curatif gratuit (la polychimiothérapie), cette maladie infectieuse connaît encore quelques foyers de forte endémicité dans certaines régions de pays en développement, dont le Cambodge qui voit aujourd'hui entre 200 et 300 nouveaux cas se déclarer chaque année. Présente au Cambodge depuis une vingtaine d'années, la fondation CIOMAL poursuit son engagement auprès des populations touchées par la lèpre en proposant un projet porté sur le dépistage précoce des malades et un accès à des soins physiothérapeutiques et si besoin, à des prothèses. En outre, afin d'assurer à la population un accès pérenne aux soins, CIOMAL vise également à renforcer les capacités du personnel médical cambodgien et de promouvoir l'intégration sociale et la réhabilitation économique des malades.

Dans son action pour un accès à la santé pour tous, le Conseil d'Etat du canton de Genève a octroyé à la fondation CIOMAL un montant de 200'601 F pour la période 2016-2017, à titre de participation à la réalisation de sa stratégie visant à renforcer les projets de réhabilitation et d'accès aux soins pour les personnes atteintes de la lèpre et souffrant de handicaps au Cambodge.

L'Etat de Genève participe à la lutte contre la maladie du sommeil

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d'Etat du canton de Genève a accordé à Drugs for Neglected Diseases Initiative (DNDi) un montant de 480'000 F pour la période 2016-2018, à titre de participation à la réalisation de son projet de soutien aux activités de contrôle de la trypanosomiase humaine africaine (THA), plus connue sous le nom de "maladie du sommeil", en République démocratique du Congo (RDC) dans la perspective de l'élimination de la maladie pour 2020.

Lancé en 2010, le projet de DNDi visant à réduire le taux de prévalence de la maladie du sommeil dans les pays endémiques d'Afrique a donné ces dernières années des résultats très positifs. Fort de ce constat encourageant, DNDI a ainsi décidé d'entamer une nouvelle phase de 3 ans qui prévoit de dépister plus de 360'000 personnes dans les trois zones de santé sélectionnées. Alors que les équipes mobiles effectueront leur dépistage 15 jours par mois, environ 130 patients seront inclus dans le cadre de l'étude sur la prise du fexinidazole.

Solar Square II, Cameroun

logo AntennaL'Etat de Genève accorde à la fondation Antenna Technologies une aide financière de 33'000 F pour son projet de kit d'éclairage solaire mobile, baptisé OOLUX, lequel intègre un système de microfinancement à distance permettant aux clients de payer l'appareil par tranches.

Basé sur une approche commerciale, le projet vise à améliorer la technologie de paiement progressif soutenue par un système TIC et à démontrer l’extensibilité du modèle de distribution et de paiement progressif en élargissant le réseau de vendeurs. Le travail de recherche et de développement de l'outil informatique sera confié à une entreprise suisse, Taktwerk GmbH, à la suite de quoi les modifications du système informatique seront déployées au Cameroun. 10 nouveaux revendeurs seront recrutés et formés pour la vente des produits et 400 kits seront commercialisés en 3 mois.

Au travers de ce projet, la fondation Antenna vise à réduire la pauvreté énergétique au Cameroun et à faciliter l'accès des populations rurales les plus démunies aux produits solaires abordables et fiables.

Anjanaray, voyage éducatif et solidaire, Madagascar

Logo SolférinoL'Etat de Genève octroie un aide financière de 45'000 F à l'association des élèves de l'Ecole de culture générale (ECG) Henry-Dunant, Solferino, pour la 2ème phase de son projet d'appui au développement communautaire dans l'île de Sainte-Marie, à Madagascar. En 2016, Solferino entend poursuivre son soutien au partenaire local Cétamada pour l'aménagement d'un centre de formation communautaire et de santé, le but étant d'améliorer les conditions de vie (sécurité alimentaire, santé, formation) des autochtones, tout en les sensibilisant à l'importance de protéger leur patrimoine environnemental.

Logo CétamadaCe projet mobilise 18 jeunes qui, durant l’année scolaire, se sont investis dans la recherche de fonds et la récolte de matériels nécessaires à la réalisation du projet. En juillet 2016, ils se rendront sur le terrain avec 5 accompagnateurs, dont certains spécialisés dans la construction, l'agriculture et l'apiculture, pour participer concrètement à sa mise en place.

Ce projet est réalisé en collaboration avec le Fonds jeunesse du DIP qui participe au financement des frais de voyage des jeunes.

Geneva Summer School: Higher Education in Emergencies (InZone-UNHCR) – Bourses d’études (Ecolages)

Logo InZoneL'Etat de Genève octroie une aide financière de 31'200F au centre InZone du Global Studies Institute de l'Université de Genève, pour l'attribution de 12 bourses (2'600 F chacune) à des étudiants provenant du Burundi, du Ghana, du Kenya, de Palestine, d'Ouganda, du Sénégal, de Somalie et du Sud Soudan, dans le cadre de leur participation au cours d'été "Higher Education in Emergencies", organisé par InZone en partenariat avec le UNHCR, du 20 juin au 1er juillet 2016.

La durée de séjour de plus en plus longue des personnes déplacées en raison de guerres et de conflits a pour conséquence que des millions de réfugiés et de personnes déplacées ne peuvent pas ou plus accéder à une formation tertiaire.

Le cours proposé par InZone s'adresse à des personnes engagées dans la mise en place, dans des contextes fragiles, de formations tertiaires ou de programmes pour les jeunes. Elle a pour objectif de permettre aux participants de se familiariser avec les approches techno-pédagogiques le plus aptes à répondre à la demande massive en formation tertiaire des réfugiés, afin que ces derniers développent tout leur potentiel pour contribuer à la résolution des conflits, au rétablissement d’une gouvernance locale et à la reconstruction de leurs sociétés, de même qu’à leur intégration économique dans le pays hôte.

haut de page


Avril
Festivals

Conformément à l'une de ses missions, l'Etat de Genève, par le biais de son fonds de la solidarité international, accorde son soutien financier à des actions et manifestations qui visent à informer et sensibiliser le public aux problématiques des pays en développement.

Il soutient les festivals suivants:

Black Movie Festival International de films indépendants, Genève, 22-31 janvier 2016

L’association Sirocco bénéficie d'une aide financière de 70'000 F du fonds de solidarité internationale de l'Etat de Genève pour l’organisation de la 17ème édition de son festival Black Movie 2016.

Le Black Movie contribue à promouvoir la diversité culturelle: il montre des films de jeunes auteurs ou d'auteurs confirmés provenant des 4 coins du monde, témoignant des réalités de leur pays et de leur temps et pour la plupart inédits en Suisse. Tables rondes, rencontres avec les réalisateurs et master classes font également partie d'un programme qui privilégie l'échange et la réflexion. Les plus jeunes et les petits, quant à eux, peuvent aussi jouir du festival puisqu’une programmation adaptée leur est dédiée.

Le Black Movie fait l’objet d’une convention de subventionnement pour les années 2015 à 2018 avec l’Etat et la Ville de Genève

http://www.blackmovie.ch

Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains, 4-13 mars 2016

L'association Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains bénéficie d'une aide financière de 100'000 F du fonds de solidarité internationale de l'Etat de Genève de pour l’organisation de son festival de films consacré aux droits humains, le FIFDH.

"Ouvrons le débat!": le ton est donné par le slogan de la 14ème édition du FIFDH dédié à la mémoire de son artiste à l’honneur, Leila Alaoui, victime des attentats de Ouagadougou en février 2016.

A la fois doté d'un espace central, le théâtre Pitoëff, et déployé dans 37 lieux du Grand Genève, l'édition 2014 propose une quarantaine de films, 16 soirées « un film, un sujet, un débat » et plusieurs soirées thématiques, des expositions et autres événements pour informer, sensibiliser et mobiliser tous les publics public en faveur des droits humains

La soirée consacrée au thème " Comment vaincre les mafias, de l'Italie au Mexique?" a été co-présentée avec le service de la solidarité internationale du canton de Genève.

Le FIFDH fait l’objet d’une convention de subventionnement pour les années 2015 à 2018 avec l’Etat et la Ville de Genève

http://www.fifdh.org

Le Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) 11-17 avril 2016

L'Etat de Genève, par le biais de son service de la solidarité internationale, octroie un soutien financier de 60'000 F au Festival International du Film Oriental de Genève pour l'organisation de sa 11ième édition.

Lieu de découverte et de promotion du cinéma d'Orient, le FIFOG contribue à faire connaître la culture des pays d'Orient, à ouvrir le débat sur des questions d'actualité importantes et à favoriser le dialogue et la compréhension entre les sociétés d'Orient et d'Occident. Il propose une sélection d'une centaine de productions cinématographiques provenant essentiellement d'Orient et pour la plupart inédites en Suisse, des projections, rencontres, débats et expositions dans quelque 20 lieux de Genève, un programme pédagogique et des ateliers d'animation et de formation.

La 11ième édition de FIFOG, parrainée par la romancière algérienne Ahlam Mosteghanemi, a eu pour thème la liberté.

http://www.fifog.com/

L'Etat de Genève soutient la formation professionnelle des jeunes en Ouganda

Logo Swiss PhilanthropyPar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d’Etat a accordé à la Swiss Philanthropy Foundation (SPF) un montant de 163'725 F pour la période 2016-2018 à titre de participation à la réalisation de son projet d'accès à l'emploi pour les jeunes des bidonvilles en Ouganda.

© UYDEL / Swiss Philanthropy FoundationA l'instar de la majorité des pays en voie de développement, l'Ouganda comporte une population composée majoritairement de jeunes. SPF et son partenaire, Uganda Youth Development Link, prévoient à travers ce projet de mettre en place des formations professionnelles orientées vers le marché local pour 500 jeunes âgés entre 14 et 25 ans vivant à Kampala, la capitale et à Mukono et Wakiso, situés respectivement à 20 et 15 km de celle-ci.

Les jeunes bénéficiaires de ce projet peuvent se former aux métiers de la coiffure, couture, restauration, plomberie, soudure, confection, cosmétique ou encore à l'électronique et à la mécanique. Il est prévu que 80% des jeunes bénéficiaires aient un emploi stable après 12 mois.

L'Etat de Genève soutient un média indépendant de la Fondation Hirondelle

Logo Fondation HirondellePar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d’Etat a accordé à la Fondation Hirondelle (FH) un montant de 150'000 F pour la période 2016-2018 afin de soutenir l'un de ses médias - JusticeInfo.net - qui vise à couvrir et analyser les processus de justice dans des sociétés en transition.

En tant que média indépendant, JusticeInfo.net est un média électronique qui collabore avec d'autres médias d'information généralistes, indépendants et citoyens dans des zones de guerre, des situations de Logo justiceinfo.netcrise endémique ou des situations de post-conflit.

© JusticeInfo.net / Fondation HirondelleCe site d'informations est destiné à toute personne s'intéressant aux processus de transition, aux questions de justice, de paix ou encore de réconciliation. Les articles publiés dans JusticeInfo.net peuvent être repris gratuitement (sous forme de creative commons) par des médias qui souhaitent se baser sur des sources d'informations fiables.

haut de page


Mars
Appui agroécologique à l'agriculture familiale des sections communales de Boucan Carré et de Petite Montagne, département du Centre, en Haïti.

L'Etat de Genève octroie un montant de CHF 20'000 F à l'association Jardins Wanga Nègès pour son projet de sécurité alimentaire.

Le projet intervient dans une zone rurale montagneuse isolée et difficile d'accès du Département du Centre. L'agriculture, principale activité des habitants, est lourdement affectée par les problèmes liés à l'environnement – déboisement, dégradation des sols, phénomènes naturels extrêmes – et la plupart vivent au-dessous du seuil de pauvreté.

Pour s'attaquer à la baisse des rendements agricoles, l'association entend installer un centre de formation doté de matériels et d'outils pédagogiques. Elle consacrera ses activités à la formation aux techniques agroécologiques d'une équipe locale de 3 animateurs et de 90 familles, à la revitalisation des sols et à l'amélioration et la diversification de la productivité des jardins familiaux. Ces jardins multi-spécifiques, qui devraient permettre une récolte diversifiée toute l’année, s'organisent autour des maisons et sont partie intégrante de l’autosuffisance alimentaire et de l’auto approvisionnement des familles.

Child Protection Program, Bethléem, Palestine

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 60'000 F à l'association Palestine Demain pour son programme de protection des enfants de Bethléem.

Depuis 11 ans, Palestine Demain soutient, avec l'appui de la Ville de Genève, l'école Hope Flowers School, sise dans les environs de Bethléem. Multiconfessionnelle, cette école promeut une éducation orientée vers la paix et le respect des droits humains. Elle accueille 350 enfants de 4 à 12 ans.

Le projet proposé a lieu dans un contexte difficile et tendu. La situation sociale et économique est particulièrement inquiétante, surtout pour les enfants les plus défavorisés et victimes d'actes de violence, de négligence parentale et/ou d'exploitation. Au travers de ce projet, Palestine Demain entend contribuer à l'amélioration des conditions de vie de ces enfants vulnérables. Dans le cadre sécurisé de la Hope Flowers School, ces enfants qui souffrent de problèmes d'apprentissage ou de traumatismes bénéficieront d'un encadrement académique, d'un soutien psycho-social et d'activités récréatives. Afin de lutter contre la violence et les traumatismes qui en résultent, des actions de sensibilisation auprès de la communauté et des parents seront également développées.

L'Etat de Genève soutient l'éducation des jeunes réfugiés syriens au Liban

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, le Conseil d’Etat a accordé à l'association Refugee Education Trust - RET International - un montant de 300'000 F pour la période 2016-2018 afin de soutenir son projet de renforcement de la résilience et du bien-être des jeunes vulnérables par l'éducation à Qoba dans le Gouvernorat du Liban-Nord.

Depuis 2011, la crise qui embrase la Syrie, cause le déplacement massif de sa population. Actuellement, plus de 1.2 million Syriens, dont 400'000 jeunes en âge d'être scolarisés, ont trouvé refuge sur le territoire libanais. Les jeunes libanais et syriens de 12 à 17 ans, affrontent seuls ou accompagnés de leurs parents d'innombrables obstacles pour tracer un chemin vers les bancs de l'école.

En collaboration avec le Ministère de l'Education et de l'Enseignement Supérieur et le Ministère des Affaires sociale du Liban, la représentation locale du RET International s'efforce de faciliter l'accès et le maintien à l'éducation des jeunes syriens et libanais. Ces derniers pourront bénéficier d'un encadrement scolaire et d'un soutien psycho-éducatif. En outre, des séances de sensibilisation et d'information seront données aux parents concernant l'éducation de leurs enfants.

L'Etat de Genève solidaire envers les déplacés internes en Irak

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a accordé à la Fondation Terre des Hommes un montant de 60'000 F pour soutenir son projet d'aide humanitaire dans la Ville de Kirkouk et dans le District de Daquq, dans le Nord de l'Irak. Ce projet prévoit de donner une aide financière d'un montant de 180 USD à 1'500 foyers, soit environ 9'000 personnes vivant dans des abris de fortune situés hors des camps. Ceci permettra notamment aux bénéficiaires d'acheter des biens de première nécessité durant les 4 premiers mois de l'année en cours. Cette aide financière sera principalement donnée à des familles monoparentales, à celles ayant de nombreux enfants à charge, ou encore à celles dont un membre souffre d'un handicap.

La situation sécuritaire en Irak provoque des déplacements massifs de population dans le Nord du pays et dans les pays limitrophes et les besoins humanitaires dans la région restent énormes.

Soutien à un projet d'aide humanitaire au Kurdistan

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a accordé également à l'Entraide Protestante Suisse - EPER - un montant de 60'000 F afin de soutenir son projet d'Aide d'urgence pour les personnes déplacées internes et les familles hôtes dans les gouvernorats de Sulaymaniyah et d'Halabja en Irak.

Il est estimé que 1.3 millions de déplacés internes et 250'000 réfugiés de Syrie ont fui vers la région autonome du Kurdistan.

Afin de répondre aux besoins humanitaires urgents engendrés par cette situation, l'EPER prévoit de donner une assistance humanitaire à toutes les familles vulnérables, kurdes incluses, qui en ont grandement besoin. Dans le cadre de ce projet, elle prévoit, durant le premier semestre 2016, de distribuer à environ 2'100 familles présélectionnées, soit environ 12'600 individus, des kits alimentaires, du mazout, et de l'argent liquide.

haut de page


Février
Protection des défenseur-e-s des droits de l'Homme et d'associations menacées au Guatemala

Logo Peace Watch SwitzerlandL'Etat de Genève accorde un soutien financier global de 45'000 F, soit 22'250 F en 2016 et 22'500 F en 2017, à l'association Peace Watch Switzerland pour la mise en œuvre de son projet d'accompagnement et de protection des défenseur-e-s des droits humains au Guatemala.

Ce pays, qui a connu une longue guerre civile de 1960 à 1996, est confronté à un niveau de violence très inquiétant et à l'un des taux les plus élevés d'impunité qui concerne les auteurs des crimes commis durant cette sombre période et les auteurs des agressions à l'encontre des défenseurs des droits de l'homme et des membres des mouvements sociaux.

Le projet s'attachera à soutenir le travail du partenaire local, ACOGUATE, et, plus spécialement, à consolider ses capacités et sa structure institutionnelle, à maintenir et élargir l'espace d’action des défenseurs des droits humains dans douze départements du Guatemala grâce à l'envoi de volontaires effectuant les missions d'accompagnement et à mener des activités d'information et de plaidoyer en Suisse, afin de constituer un réseau international de soutien aux personnes accompagnées par ACOGUATE.

haut de page


Janvier
Cinq bourses d'étude octroyées à des participants au CERG-C 2016

Logo du CERG"© CERG-C 2013Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un montant de CHF 22'000 au Groupe de volcanologie physique et des risqué géologiques, qui est rattaché à la Section des sciences de la terre de l'Université de Genève, afin de permettre à cinq étudiant-e-s de pays en développement de participer à l'édition 2016 du Certificat postgrade de spécialisation en évaluation et management des risques géologiques et risques liés au climat (CERG-C). Ce certificat a été créé en 1988 et, depuis, il accueille chaque année des participant-e-s qui proviennent de pays qui sont régulièrement affectés par des catastrophes naturelles. Les cours qui sont donnés dans ce cadre permettent aux participant-e-s, qui proviennent principalement de pays en voie de développement, d'approfondir leurs connaissances scientifiques sur des phénomènes naturels tels que les séismes, les éruptions volcaniques, les glissements de terrains ou encore les inondations.

Les cinq bourses octroyées par le canton pour cette édition 2016 permettront à des participants du Laos, d'Haïti, de RDC, du Bangladesh et d'Egypte, de suivre cette formation à Genève.

L'Etat de Genève soutient la réinsertion des mineurs incarcérés au Rwanda

Logo de la Fondation DIDELa Fondation DiDé travaille au Rwanda depuis 2004 dans le domaine de la protection des mineurs privés de liberté. Son approche se caractérise par la mise en place de programmes de scolarisation, de formations professionnelles et de soutien psychosocial dans l'optique de favoriser la réinsertion sociale des mineurs en détention. Après avoir déjà bénéficié de soutiens financiers du canton de Genève pour mener à bien ses activités en faveur des mineurs incarcérés dans les prisons rwandaises, l'Etat de Genève a décidé de soutenir le travail de la fondation DiDé avec un montant de CHF 17'000 afin de lui permettre de réaliser un film-documentaire présentant ses activités en faveur des mineurs incarcérés dans des prisons rwandaises, d'organiser des tables rondes ainsi que pour la création d'un portfolio de photos. Ce film a pour objectif de sensibiliser le public, au Nord comme au Sud, sur le droit à l'éducation et la nécessité de réinsérer des mineurs en conflit avec la loi. En diffusant ce film-documentaire à différents publics (autorités rwandaises, société civile, grand public, donateurs), DiDé souhaite renforcer la lutte contre la stigmatisation des mineurs incarcérés. haut de page