Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Solidarité internationale

Les projets

2017

2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008

Octobre 2017
Sécurité Alimentaire au Somaliland

Le Conseil d'Etat accorde une aide financière de 150'000 F à Caritas Suisse pour son projet de sécurité alimentaire dans le Somaliland de l'Est. Autoproclamé indépendant, cet Etat compte une population de 4.5 millions de personnes, dont environ la moitié est nomade ou semi-nomade et vit de l'élevage.

Six ans après une famine dévastatrice ayant entraîné la mort de plus de 250'000 personnes, le pays fait face à une grave sécheresse causée par deux saisons des pluies consécutives avec de faibles précipitations. Cette situation a entraîné un niveau d'insécurité alimentaire critique.

Suite à deux évaluations de terrain effectuées en 2017, Caritas Suisse a lancé un projet visant à assurer la sécurité alimentaire des familles les plus vulnérables, à rétablir les capacités de productivité et à mieux préparer les populations à faire face aux sécheresses futures. Caritas interviendra par le biais de dons directs, de restauration d'infrastructures communautaires et d'une campagne de sensibilisation à l'hygiène et la nutrition.

Prise en charge médicale de la population syrienne déplacée dans le gouvernorat d'Al-Hassaké

Le Conseil d'Etat a décidé d'accorder la somme de 400'000 F à Médecins Sans Frontière (MSF Suisse) pour la période 2017-2018 pour la réalisation de son projet de prise en charge médicale des populations déplacées dans le gouvernorat d'Al-Hassaké, au nord-est de la Syrie.

MSF est présent dans cette région depuis 2013 pour y soutenir le système de santé local qui connait de graves pénuries de médicaments, de matériel et de personnel, celui-ci ayant fui le pays.

Le projet a pour objectif de réduire la mortalité et la morbidité au sein de la population, avec une attention particulière portée aux groupes vulnérables, en fournissant des soins gratuits et de qualité en santé primaire, materno-infantile et mentale.

Améliorer la résilience des communautés insulaires du district de Kurigram au Bangladesh

Le Conseil d'Etat accorde le montant de 168'802 F à la Fondation Terre des hommes pour la période 2017 – 2019 pour son projet visant à améliorer la résilience des communautés insulaires du district de Kurigram, au nord du Bengladesh, touchées par les catastrophes naturelles.

Dans cette zone, les inondations, glissements de terrain et typhons sont fréquents et leurs effets désastreux: accès limité à l'eau potable et à des latrines, perte des récoltes, destruction des infrastructures et des habitations….

En réponse à cette situation, le projet prévoit l'amélioration des moyens de subsistance de 1800 familles de paysans touchées par les inondations passées ainsi que la réalisation de travaux d'infrastructure. Il entend aussi améliorer les conditions d'hygiène des familles bénéficiaires par le biais d'installations d'aménagements sanitaires dans les espaces communautaires.

A noter que la Fondation Terre des hommes est présente dans la région depuis 2012 où elle utilise le modèle de surévaluation des maisons ("plinth rising"). 1'120 maisons, rehaussées par l'ONG, sont aujourd'hui utilisées comme abris par les familles sinistrées et leur bétail.

Création d'emplois et de revenus grâce à la gestion des déchets en Tanzanie

Le Conseil d'Etat octroie une aide financière de 300'000 F à l'association Swisscontact pour la période 2017 – 2018 pour son projet nommé "Taka Ni Mali", qui vise à créer des emplois et des revenus grâce à la gestion des déchets en Tanzanie.

Du fait de l'augmentation de la population, de l'urbanisation croissante et des comportements des consommateurs, la question de la gestion des déchets solides reste un vrai défi dans ce pays. Actuellement, dans les villes de Mwanza et Morogoro (1'230'000 d'habitants en tout), jusqu'à 1 kg de déchet solide est produit quotidiennement par habitant et la plupart est enfouie sous terre, contaminant les eaux et entrainant des problèmes de santé.

Le projet vise donc à augmenter les moyens d'existence des populations locales au niveau économique et environnemental à travers la pleine exploitation de la gestion des déchets dans ces deux villes. Il se développe autour de plusieurs axes tels que le développement du cadre réglementaire et institutionnel de la gestion des déchets solides, l'amélioration de la qualité de l'environnement par une implication participative de la population dans le tri des déchets, la promotion de l'économie verte et le renforcement des capacités des partenaires stratégiques.

Ce projet s'inscrit d'ailleurs dans un programme de développement plus large mis en œuvre par Swisscontact dans différentes régions du monde.

Aide aux familles affectées par les inondations dans le nord-ouest du Bangladesh

L'Etat de Genève, à travers son fond dédié à la solidarité internationale, décide d'accorder la somme de 60'000 F à Helvetas pour son projet d'aide aux familles extrêmement pauvres affectées par les inondations dans le nord-ouest du Bangladesh.

Les fortes pluies de la mousson ainsi que les crues en Inde dues à la fonte des neiges dans l’Himalaya, ont causé le débordement du fleuve Brahmapoutre et de son affluent, la rivière Testa, causant d’importantes inondations dans un tiers du Bangladesh en août et septembre, affectant 8,2 millions de personnes. Au total, 114 personnes sont décédées, 330'000 déplacées, 80'000 maisons ont été détruites, 530'000 endommagées et une énorme partie des voies des communications terrestres a été abimée.

HELVETAS compte intervenir en priorité sur la sécurité alimentaire, la production agricole et les moyens de subsistance ainsi que sur l'accès aux marchés. L'intervention a pour objectif de soutenir 2'800 familles, soit 14'000 personnes au total, à travers des activités agricoles et commerciales.

Appui à la chaîne de valeur de cacao de qualité en Bolivie comme alternative à la coca

logo HelvetasL'Etat de Genève décide d'octroyer à Helvetas une contribution de 60'000 F pour la poursuite de son programme de soutien aux familles productrices du cacao amazonien.

En Bolivie, la culture de la coca pour l'usage traditionnelle est contrôlée mais légale. Une partie de cette production ne passe toutefois pas par le marché légal et est destinée au narcotrafic, faisant de la Bolivie le 3ème producteur mondial de coca et de cocaïne.

C'est dans ce contexte que depuis plusieurs années, Helvetas mène un projet d'accompagnement des petits producteurs de cacao qui a pour dessein de faciliter la mise en place d'un nouveau contexte socio-économique orienté vers l'amélioration de la chaîne de valeur du cacao amazonien, notamment en termes de compétitivité.

Le projet 2017 se focalise sur des activités visant le développement de système des marchés, tout en tenant compte des dimensions environnementales et sociales.

En tant que troisième denrée alimentaire la plus échangée dans le monde, la culture du cacao apparaît ainsi comme une culture rentable sur le long terme pour les familles de petits producteurs et susceptible de concurrencer la culture de la coca.


Septembre 2017
Soutien à la gouvernance de l'eau en Amérique latine

L'Etat de Genève octroie une aide financière de 58'900 F à Waterlex pour la réalisation de son projet visant l’amélioration de la gouvernance de certains pays d'Amérique latine en matière d’eau potable et d’assainissement.

logo waterlexLe projet est mis en œuvre dans quatre pays - El Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua – dans lesquels l'accès à l'eau potable demeure un enjeu. Grâce à cette aide financière, Waterlex permettra aux institutions nationales des droits de l’homme, à la société civile et aux autres acteurs clés actifs dans le domaine de l'eau, de renforcer leurs connaissances des droits humains à l'eau et à l'assainissement. Ce projet s'inscrit pleinement dans l'Agenda 2030 et ses Objectifs de Développement Durable (ODD), en particulier l'ODD 6 dédié à l’accès à l'eau.

Par ailleurs, de par sa dimension régionale, ce projet permettra à ses bénéficiaires de pouvoir échanger des bonnes pratiques afin de garantir une mise en œuvre effective du droit à l'eau et à l'assainissement.

Construction et équipement d'école en Afghanistan

Le canton de Genève, à travers son fonds dédié à la solidarité internationale, soutient à hauteur de 60'000 F un projet porté par l'association Nai Qala, visant à construire et équiper une école dans un village situé au centre de l'Afghanistan.

logo Nai-qualaActuellement, les bâtiments scolaires sont inutilisables car très endommagés par les fréquentes chutes de pierres qui tombent depuis les montagnes. De nombreux étudiant-e-s, principalement des jeunes filles, ont donc été contraint-e-s d'abandonner définitivement l'école ou de quitter la région pour poursuivre leurs études.

Le nouvel édifice pourra accueillir 350 élèves, principalement des filles, l'objectif étant de développer une éducation de qualité dans la région. L'association a déjà mené à bien neuf projets d’école en zones rurales d’Afghanistan depuis 2007, tous en étroite collaboration avec la population et les autorités locales.


Juillet 2017
Formation professionnelle pour les jeunes vulnérables et éducation informelle pour les enfants non scolarisés, Myanmar

Le Conseil d'État accorde une aide financière de 150'000 F à l'Association François-Xavier Bagnoud – FXB International pour la période 2017-19 pour son projet de formation en faveur des jeunes démunis au Myanmar.

Le centre de formation FXB mis en place il y a 20 ans dans la municipalité de Yangon poursuit le double objectif de permettre la réintégration scolaire d'enfants déscolarisés et d'augmenter l'accès à un emploi décent des jeunes défavorisés dans les domaines du textile, de la menuiserie et de la soudure. Le diplôme délivré est reconnu des autorités. Afin de lutter contre les violations courantes des droits des travailleurs, FXB a pour stratégie de proposer des formations professionnelles de qualité débouchant plutôt sur des postes-cadres, mais aussi de sensibiliser les apprentis aux droits des travailleurs.  

Au total, entre 80 et 150 jeunes de 15 à 24 ans, dont 90% de filles, seront formés annuellement au tissage, à la couture, au travail du bois ou du métal. En parallèle, une vingtaine d'enfants par an recevront une éducation informelle.

Prise en charge médico-sociale des enfants atteints de noma au Burkina Faso et au Niger

Le Conseil d'État accorde une aide financière de 450'000 F à l'association Les Amis de Sentinelles (LADS) pour la période 2017-19 pour son projet de prise en charge de la maladie du noma en Afrique.

Le noma est une affection gangréneuse foudroyante de la bouche et du visage qui détruit les tissus mous et les os et entraîne une mortalité élevée (70% à 80% des cas, sans traitement). En revanche, grâce à l'administration d'un traitement simple (hydratation, alimentation et antibiotique), le noma peut être guéri en une semaine seulement.

Dans les villes de Zinder et Ouagadougou se trouvent les centres d'accueil de LADS qui sont les lieux névralgiques du dispositif de prise en charge des enfants atteints du noma. Les cas les plus légers sont traités sur place. Pour les cas les plus graves impliquant des séquelles physiques, une intervention chirurgicale est nécessaire in situ ou en Suisse (HUG). Le projet, qui bénéficiera à 440 enfants par année, prévoit aussi la réintégration scolaire des patients et le soutien au lancement d'activités génératrices de revenus en faveur des familles affectées les plus vulnérables.

Formation en ligne en santé sexuelle et reproductive

Le Conseil d'État accorde une aide financière de 125'000 F à Geneva Foundation for Medical Education and Research (GFMER) en 2017 pour son projet de formation en ligne en santé sexuelle et reproductive.

La formation vise principalement des étudiants en médecine, du personnel médical d'hôpitaux (médecins, infirmières, sages-femmes), des employés des ministères de la santé et des enseignants-chercheurs, notamment dans les pays en développement. 150 élèves sont visés par année. Des réductions, voire des dispensions des frais d'écolage (500 F), sont prévues pour les étudiants sans moyens. Le GFMER est relayé sur le terrain par près d'une trentaine de coordinateurs chargés du suivi des élèves dont il est attendu la remise d'un travail de recherche.

A noter que le GFMER bénéficie de nombreux partenariats spécialisés (OMS, Universités de Oxford, Harvard, HUG…) qui contribuent au cours et aux diverses productions académiques de la fondation dont l'accès est gratuit sur son site.

Maternité sans risque grâce à l'amélioration des services de santé reproductive, Yémen

Le Conseil d'État accorde une aide financière de 150'000 F à Care International en 2017 pour son projet de santé maternelle au Yémen.

En raison de la guerre civile en cours, les services médicaux au Yémen se désagrègent et l'accès aux soins de santé maternelle ainsi qu'aux services de planning familial se détériorent, surtout en milieu rural. La situation actuelle expose les femmes yéménites à de potentielles grossesses non planifiées et menées dans des conditions périlleuses. Il est estimé que 2.6 million de femmes en âge de procréer ont été affectées par le conflit, dont 257'000 femmes enceintes.

Face à ce constat, CARE formera 120 sages-femmes traditionnelles et des agents de santé communautaires afin qu'ils puissent mener des accouchements sûrs à domicile. La formation sera axée autour des standards de l'OMS pour les accouchements en milieu non hygiénique. Des kits d'accouchements seront distribués à 300 femmes enceintes en situation de vulnérabilité. De plus, des campagnes de sensibilisation sur la santé reproductive seront effectuées dans les communautés en tenant notamment compte du fort taux d'illettrisme.

Anjanaray, voyage éducatif et solidaire, Madagascar

L'Etat de Genève octroie un aide financière de 39'600 F à l'association des élèves de l'Ecole de culture générale Henry-Dunant, Solferino, pour la 3ème phase de son projet d'appui au développement communautaire dans l'île de Sainte-Marie, à Madagascar. En 2017, Solferino entend poursuivre son soutien au partenaire local Cétamada pour l'aménagement d'un centre de formation communautaire et de santé, le but étant d'améliorer les conditions de vie (sécurité alimentaire, santé, formation) des autochtones, tout en les sensibilisant à l'importance de protéger leur patrimoine environnemental.

Ce projet mobilise cette année 20 jeunes qui, durant l’année scolaire, se sont investis dans la recherche de fonds et la récolte de matériels nécessaires à la réalisation du projet. Du 15 juillet au 4 août 2017, ils se rendront sur le terrain avec 7 accompagnateurs pour participer concrètement à sa mise en place.

Ce projet est réalisé en collaboration avec le Fonds jeunesse du DIP qui participe au financement des frais de voyage des jeunes.

Engagement des migrants dans les projets de développement durable de l'agriculture au Sénégal: une analyse filmique pour la capitalisation des expériences

L'Etat de Genève accorde une aide financière de 28'125 F à l'Institut de recherches sociologiques (IRS) de l'Université de Genève pour un projet de recherche mené par l'Unité de sociologie visuelle.

Cette étude répond en particulier au vif intérêt pour les liens entre migration et développement agricole exprimé par les ONG et les associations de migrants rencontrées dans le cadre d'études précédentes qui concernaient le Sénégal, un pays qui se caractérise par une population majoritairement rurale. Elle a pour objectif de renforcer la contribution des migrants au développement agricole durable dans les localités d’origine au Sénégal.

Le projet prévoit un travail sur le terrain et la production d'un film de 52 minutes et d'un ouvrage scientifique analysant une série de projets de développement agricole initiés par des associations de migrants et leurs impacts. Il prévoit également l'organisation de projections du film et de tables rondes et débats autant en Suisse qu'au Sénégal, en collaboration avec les partenaires de projet, afin de communiquer les résultats scientifiques de l'étude au-delà du monde académique.

Le montant mis à disposition par l'Etat de Genève couvrira les frais de post-production et montage du film.

Juillet 2017 (Fonds drogue)
Fonds cantonal de lutte contre la drogue

Dans le cadre du fonds destiné à la lutte contre la drogue et à la prévention de la toxicomanie, le canton de Genève a accordé, dans le courant du premier semestre 2017, un soutien financier à plusieurs associations dont les programmes s'adressent à des populations vulnérables, en particulier aux enfants et jeunes issus de pays pauvres ou émergents touchés par la problématique de la drogue.

« Construis ton chemin en liberté » : prévention des drogues et autres addictions chez les élèves du Département de Cochabamba, Bolivie

Le Conseil d'Etat décide d'octroyer à l'Institut pour le développement humain (IDH) Suisse une contribution d'un montant total de 238'243 F pour la période 2017 – 2019, soit 70'806 F en 2017, 77'135 F en 2018 et 90'302 en 2019 pour la poursuite de son projet de prévention de la consommation de drogues auprès des adolescent-e-s de Cochabamba.

Cette aide financière permettra au partenaire local, IDH Bolivie - seule institution de Cochabamba à mettre en place des actions de prévention primaire auprès des jeunes d'une façon soutenue -d'étendre et consolider les activités initiées en 2015 et 2016:Basé sur une approche non répressive, le projet touche 75 nouveaux collèges situés dans 4 districts scolaires du département de Cochabamba dans lesquelles on observe une augmentation de l’offre, de la consommation de drogues et de micro trafic autour des collèges.

Le projet prévoit un travail de sensibilisation auprès des autorités et des parents d’élèves sur la prévention des drogues et addictions, des ateliers de formation pour 50 enseignants par année, la formation de 50 multiplicateurs pairs (leaders juvéniles) qui diffuseront l’information dans leur entourage sur la prévention et des sessions de prévention des drogues à l'attention des élèves.

Réhabilitation et stabilisation des enfants des rues et des enfants toxicomanes de Neak Loeung et de Poipet, au Cambodge

L'Etat de Genève accorde à Goutte d'eau - csn une contribution de 60’000 F pour garantir la continuité de son projet d'aide aux enfants des rues victimes de maltraitance et d'abus, dont les enfants toxicodépendants, et donner ainsi à cette population vulnérable les mêmes chances d’accéder à leurs droits les plus fondamentaux.

L’aide financière contribuera à soutenir les actions que le partenaire local, Damnok Toek (DT) déploie tout au long de l'année dans deux centres transitoires de soins, l'un à Neak Loeung et l'autre à Poipet ainsi que dans un centre d’accueil à Poipet, et permettra de renforcer son programme mobile de réhabilitation qui offre une aide directe aux enfants toxicomanes vivant et/ou travaillant dans les rues de Poipet.

Le projet assure aux bénéficiaires la possibilité de se reconstruire personnellement et professionnellement, tout en favorisant, lorsque cela est possible, leur réintégration dans leur milieu familial ou, à défaut, dans la communauté. Au surplus, un travail de prévention sur les sujets tels que la violence domestique, la toxicomanie, le trafic d’enfants, les abus sexuels et les risques liés à la vie dans la rue est mené auprès des enfants, des familles et des communautés.


Juin 2017
Bourses d'études pour le Certificat Modern Management for Non Profit Organizations de l'Université de Genève

L'Etat de Genève a décidé d'attribuer à la Faculté d'Economie et de Management de l'Université de Genève un montant de 23'000 F pour l'attribution de 4 bourses à des personnes à bas revenus provenant de pays en développement, afin qu'elles puissent prendre part à la formation continue Modern Management for Non Profit Organizations.

Ce Certificat comprend 6 modules et porte sur les différents aspects du management au sein d'organisations sans buts lucratifs. Concentré sur 1 mois – du 26 juin au 28 juillet 2017 - et dispensé en anglais, ce programme de haut niveau, alliant théorie et expertise de terrain, s'adresse à des professionnels d'organisations à but non lucratif (NPO) venant du monde entier et propose des concepts et des outils d'analyses innovants, nécessaires à l'exercice de leurs multiples fonctions dans un environnement toujours plus complexe et compétitif.

Le montant mis à disposition par l'Etat de Genève couvre uniquement les frais de formation (écolage et matériel pédagogique) des 4 bénéficiaires venant de Palestine, Ethiopie, Kenya et Ghana


Mai 2017
Résilience à Gorongosa : intervention intégrée pour la réactivation des processus socio-éducatifs et productifs pour une paix durable dans la Province de Sofala, au Mozambique

Le canton de Genève accorde une aide financière de 50'000 F à l'association Help Co.De. Switzerland (HCS) pour un projet qui entend répondre aux besoins prioritaires de 10 communautés rurales pauvres.

Le projet prend place dans la province de Solofa, une zone qui a souffert, entre 2013 et mi -2016, de la reprise du conflit armé entre les forces gouvernementales du FRELIMO et les forces du parti d'opposition de la RENAMO. Cette situation a provoqué l'exode de milliers de personnes soit à l'intérieur du Mozambique, soit dans les pays voisins. Depuis décembre 2016, la trêve respectée entre les deux belligérants a permis aux populations déplacées de commencer à retourner dans leur village.

Le projet soutenu a donc pour but de créer des conditions de vie propices à la réinstallation durable d'une partie de ces populations. Il accorde une attention particulière à la promotion de l'équité des genres et des droits de l'enfant et vise à rétablir et consolider le fonctionnement du système éducatif, des services de santé de base et d’assainissement. Il prévoit par ailleurs d'améliorer les niveaux de sécurité alimentaire et de nutrition de la population, en particulier de la population infantile, et de lancer un processus de réconciliation et de culture de paix dans les populations locales.

Au total, près de 2687 filles et 3337 garçons en âge scolaire pourront retourner à l'école primaire et 32'975 habitants pourront à nouveau utiliser les services offerts par les deux centres de soins locaux qui seront rénovés.

Urgence humanitaire au Nord de la Somalie

L'Etat de Genève accorde une aide d'urgence de 50'000 F à l'association Soutien Sans Frontières (SSF) pour ses interventions auprès de populations touchées par la crise humanitaire majeure qui survient après plusieurs années consécutives de sécheresse dans la corne de l'Afrique, en particulier en Somalie.

Le projet est réalisé dans la région de Sool, l'une des 3 régions situées entre le Somaliland et le Puntland et dans laquelle aucune organisation internationale ne travaille pour des raisons de sécurité. Il a pour objectif d'apporter une aide d’urgence durant 3 mois à 5’500 ménages parmi les plus vulnérables. Des denrées de première nécessité (farine, sucre, huile date, lait en poudre) ainsi que de l'eau seront distribuées aux bénéficiaires de 15 villages, la distribution de l'eau ayant lieu dans les 15 localités tandis que la distribution de nourriture, dans 11 d'entre elles.

Au total, le projet bénéficiera à quelque 27'000 personnes.


Avril 2017
Voyage d’entraide à Madagascar – Ecole Steiner

L'État de Genève octroie une aide de 20'000 F à l'association Cap Ailleurs pour la réalisation d'un projet de classe solidaire prévoyant la rénovation et la construction de salles de classe et de toilettes d'une école primaire à Madagascar.

Ce projet, mené en partenariat avec l'association Nouvelle Planète, réunit un groupe de douze élèves de l'école Rudolf Steiner qui, durant l'année scolaire, ont été sensibilisés aux valeurs de solidarité, de tolérance et d'ouverture à d'autres cultures. Ils se sont impliqués activement pour récolter des fonds nécessaires au soutien d'un projet. Un voyage sur le terrain du 22 avril au 12 mai 2017 leur donnera l'occasion de partager la vie des populations bénéficiaires et de prendre concrètement part à la réalisation du projet, dont l'objectif est de permettre aux enfants qui fréquentent l'école du village de Soamahafaly d'étudier dans de bonnes conditions, de diminuer le nombre d’enfants abandonnant leurs études pendant l’année scolaire et d'assurer une hygiène sanitaire dans le périmètre scolaire.

Geneva Summer School: Higher Education in Emergencies (InZone-UNHCR) – Bourses d’études

L'État de Genève octroie une aide financière de 39'000 F au centre InZone du Global Studies Institute de l'Université de Genève pour l'attribution de 15 bourses à des personnes à bas revenus en provenance de zones de conflit, dans le cadre de leur participation au cours d'été "Higher Education in Emergencies", organisé par InZone en partenariat avec le UNHCR, du 19 au 29 juin 2017.

En raison des guerres et des conflits, des millions de réfugiés et de personnes déplacées ne peuvent pas ou plus accéder à une formation tertiaire. La moyenne de vie dans un camp de réfugiés est estimée à environ 17 ans et moins de 1% des réfugiés dans le monde ont accès à une formation tertiaire. L'éducation, et plus particulièrement la formation tertiaire, peut pourtant aider à favoriser la résilience et la paix.

Dispensée par des partenaires académiques et de terrain issus d'institutions à l'expertise reconnue, la formation proposée par InZone s'adresse à des personnes engagées dans la mise en place de formations tertiaires ou de programmes pour les jeunes, dans des contextes fragiles. Elle a pour objectif de permettre aux participants de se familiariser avec les approches techno pédagogiques les plus aptes à répondre à la demande massive en formation tertiaire des réfugiés et de se créer un réseau de soutien académique et pragmatique pour mettre en place un dispositif de formation tertiaire pour réfugiés dans leurs pays/régions.

h5>Mars 2017
Sortir de la faim et de la pauvreté grâce au leadership: "la stratégie de l’épicentre", au Mozambique

L'État de Genève accorde à l'association Le Projet Faim (The Hunger Project Suisse) une contribution de 60'000 F pour son projet d'autonomisation des membres de 5 communautés villageoises de la circonscription administrative de Macarretane, au nord de la capitale Maputo.

Le projet soutenu est mis en œuvre au Mozambique, un Etat marqué par plusieurs conflits armés et qui figure parmi les pays les plus pauvres de la planète. Il est basé sur un concept développé par THP appelé "la stratégie de l'épicentre" selon lequel plusieurs villages se regroupent en centres dynamiques et apprennent à agir ensemble afin de pouvoir subvenir à leurs besoins primaires. Il s'appuie en particulier sur le renforcement de la position des femmes, le renforcement de la confiance en soi et le développement des capacités.

Le financement reçu concerne l'un des 3 épicentres implantés au Mozambique, l'épicentre de Chokwe, et contribuera à mettre un terme à la faim chronique et à réduire la pauvreté des populations bénéficiaires de manière durable. Différents ateliers portant notamment sur l'autonomisation des femmes, l'environnement, la santé, ou encore la microfinance sont prévus. Au total, près de 4795 individus bénéficieront directement du projet.


Juin
Soutien à un projet d'Agenda21 à Madagascar

Le canton de Genève, à travers le fonds de la solidarité internationale, a décidé d'accorder un montant total de 29'000 F pour une année à l'association genevoise Glocal afin de soutenir la mise en place d'un Agenda21 dans trois communes rurales dans la région des Haute Terres à Madagascar.

Ce projet a pour but d'augmenter de manière durable la capacité productrice des écosystèmes afin d'assurer un meilleur niveau de vies aux populations locales. Ceci s'effectuera à travers l'aménagement durable de six lacs, le reboisement d'environ 500 hectares de forêt et l'arrêt de l'exploitation de 250 hectares de reliques de forêt. Un accent est placé sur l'appropriation des principes de durabilité par les communautés afin de pérenniser les nouvelles méthodes d'exploitation et de gestion des écosystèmes.

Quatre bourses d'études pour des étudiants du Master en justice transitionnelle

L'Académie de droit international humanitaire et de droits humains s'est vue octroyée un montant de 60'000 F de la part du canton de Genève afin de financer quatre bourses d'études d'une valeur de 15'000 F chacune. Ces bourses, destinées à des étudiant-e-s issus de pays en développement couvrent les frais d'écolage du Master en justice transitionnelle, droits humains et État de droit de l'Académie qu'ils/elles entameront en septembre prochain.

Il s'agit de la deuxième volée de cette formation qui se concentre sur le rétablissement de l'Etat de droit et des institutions dans des contextes qui ont été marqués par la guerre ou des situations d'extrême violence.

Placée sous la responsabilité conjointe de la Faculté de droit de l'Université de Genève et l'Institut des hautes études internationales et du développement, l'Académie se concentre sur les secteurs du droit international qui ont trait aux situations de conflit armé, de violence prolongée et de protection des droits humains.

Aide humanitaire dans la ville assiégée de Yei, Soudan du Sud

Logo de l'Entraide Protestante SuisseLe Conseil d'État accorde une aide financière de 150'000 F à l’Entraide Protestante Suisse (EPER) en 2017 pour son projet visant à soutenir les déplacés et les populations locales en situation de vulnérabilité dans la ville assiégée de Yei, au Soudan du Sud.

Depuis juillet 2016, une éruption du conflit armé à Juba s'est étendue à l'État de Yei River. La population civile y a été prise au piège, entre les groupes armés et les troupes gouvernementales. Devenue une enclave difficile d’accès depuis les affrontements, la ville de Yei compte actuellement 100'000 habitants, dont plus de la moitié sont des déplacés, qui manquent de tout.

Le projet, porté en partenariat avec la Fondation Terre des hommes, a pour objectif de répondre aux besoins non couverts sur le terrain et de rétablir la capacité des communautés ciblées à restaurer leurs conditions de vie. Il se développe autour de trois volets et vise notamment à améliorer : l'accès à l'eau potable et à l'hygiène, les conditions de vie des populations les plus vulnérables par un soutien aux activités agricoles et des projets « cash for work » d'intérêt communautaire, et la protection des enfants.

Ainsi, près de 29'000 personnes bénéficieront directement d’un accès à l’eau, soit un tiers des habitants de la ville. Des semences et des outils seront également distribués à 16'000 individus en vue d’améliorer la sécurité alimentaire. Enfin, 660 adultes, dont 44 % de femmes, seront formés au suivi de la protection des enfants.

Contribuer à la consolidation de la paix et à la protection des civils en République Démocratique du Congo (RDC) et au Mali

Logo de l'Appel de GenèveLe Conseil d'État a décidé d'octroyer un montant de 585'000 F pour la période 2018-2019 à l'Appel de Genève (AG) dans le cadre d'un projet qui vise à contribuer à réduire l’impact humanitaire des conflits armés sur les populations civiles, notamment sur les femmes et les enfants et, à terme, soutenir les processus de paix en RDC et au Mali.

En RDC, la crise sécuritaire endémique, notamment à l'Est du pays, met profondément à mal le bien-être des populations civiles qui sont en permanence exposées à de graves violations du Droit Humanitaire International (DIH) et du Droit International des Droits de l’Homme (DIDH). Dans ce contexte, l’AG agit en collaboration avec les autorités pour encourager les forces gouvernementales et les groupes armés non étatiques (AANE) à respecter l’ensemble des normes internationales.

Au Mali, à l’heure où les processus de paix sont en marche et où des accords relatifs à la démobilisation sont en passe de se solder, il est crucial de s’assurer que les différentes parties au conflit n’exposent plus les civils aux violences subies par le passé. L’AG, se basant sur son expertise de dialogue auprès d’une centaine d’AANE à travers le monde, se propose d’évaluer la possibilité de mener un dialogue similaire avec les divers AANE au Mali, cela dans la perspective d’assurer une meilleure protection des civils et de contribuer à la consolidation de la paix.

Perspectives florissantes pour les petits paysans en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Niger et Togo)

Logo Aqua ALimentaLe canton de Genève accorde une aide financière de 60'000 F pour la période 2017-2018 à l'association Aqua Alimenta pour un projet encourageant la petite irrigation, cela à travers la mise en place de pompes à pédales swiss-PEP, en faveur des petits paysans d'Afrique de l'Ouest.

Inventée en 1993 par un ingénieur suisse, la pompe swiss-PEP a l’avantage d’être produite sur place et d’être facilement réparable par les utilisateurs locaux.

À travers la promotion de ce mode d'irrigation, le projet entend accroitre la productivité agricole et donc améliorer l'alimentation et le revenu des paysans les plus modestes. Concrètement, il est prévu d'installer 440 pompes à pédales et systèmes d'irrigation. Le tout bénéficiera directement à 360 petits producteurs et 90 groupements de femmes agricultrices. Au total, 2'160 familles, soit près de 13'000 personnes bénéficieront du projet.


Avril
Aide d’urgence pour les populations déplacées par les conflits dans l’État de Borno, Nigéria

Le Conseil d'État a décidé d'accorder une aide d'urgence de 150'000 F à Médecins Sans Frontières Suisse (MSF Suisse) pour soutenir ses actions médicales en faveur des déplacés au Nigéria.

En effet, depuis la radicalisation du groupe Boko Haram en 2009, la situation sécuritaire du pays s'est fortement dégradée et a conduit à de nombreux mouvements de populations.

Le projet a pour objectif de réduire la malnutrition et la mortalité de la population du camp de Ngala et d'y améliorer les conditions d’hygiène. Une surveillance épidémiologique des déplacés est également prévue de même que des activités de plaidoyer afin d'attirer l'attention de la communauté internationale sur cette crise. Au total, le projet bénéficiera à près de 35'000 personnes.

Protection, prise en charge et réinsertion d’enfants et d’adolescent-e-s migrant-e-s, Honduras

Le Conseil d'État a décidé d'octroyer un montant de 451'856 F pour la période 2017-2019 à l’association Casa Alianza Suisse pour son projet en faveur des enfants et adolescents migrants rapatriés au Honduras. Ce projet avait déjà été soutenu en 2013-15 par le canton.

Les mineurs honduriens sont toujours aussi nombreux à prendre la route - non dénuée de risques - de la migration, pour fuir l'exclusion socio-économique et le climat de violence qui règne dans leur pays. Beaucoup échouent dans leur tentative et sont alors rapatriés.

Le projet vise à accompagner 1200 enfants depuis la frontière hondurienne sur les 25'000 qu'il est prévu d'accueillir en 3 ans. Mené en collaboration avec les autorités locales, le projet prévoit la réintégration des jeunes dans leurs familles et leur orientation professionnelle. Ceux qui ne pourront pas être placés seront dirigés vers le programme résidentiel de Casa Alianza Honduras à Tegucigalpa.

Un appui juridique pour les enfants et adolescents victimes de trafic illégal et de traite est également prévu.


Mars
L'eau de pluie au cœur de la reconstruction au Népal

L'Etat de Genève soutient l'association International Rainwater Harvesting Alliance (IRHA) par une contribution de 52'925 F pour son projet consistant à mettre l'eau de pluie au cœur de la reconstruction au Népal.

Deux ans après les séismes d'avril et mai 2015, la situation demeure toujours très fragile et critique au niveau de la reconstruction des zones sinistrées, notamment en matière d'accès à l'eau et à l'assainissement, en particulier pour les populations déplacées. Le projet en question s'articule autour de trois axes complémentaires, à savoir : l'amélioration des conditions de vie des populations affectées dans deux écoles et sept camps de réfugiés en leur donnant un accès à l'eau et à l'assainissement, le soutien à des activités génératrices de revenus innovantes et enfin la promotion d'une meilleure prise en compte de l'eau de pluie au niveau des autorités locales.

Au total, près de 8'600 personnes sont directement concernées par ce projet qui porte une attention particulière à l’approche du genre en promouvant la place des femmes à chaque étape du processus.


Février
Construction de salles de classe et de toilettes pour l’école enfantine du village de Luu Cu II au Vietnam

L'Etat de Genève a octroyé une aide de 20'000 F à l'association "Le Technique solidaire" pour la réalisation d'un projet de classe solidaire prévoyant la construction de salles de classe et de toilettes pour une école enfantine au Vietnam.

Ce projet, mené en partenariat avec l'association Nouvelle Planète, rassemble un groupe de seize élèves en 2ème année de formation professionnelle au Centre de formation professionnelle technique (CFPT) et a pour but de les sensibiliser aux questions de solidarité internationale et d'inégalités Nord-Sud. Sur le terrain, l'objectif du projet est de faciliter l’accès à l’école enfantine et d'améliorer la qualité d’éducation pour les soixante enfants du village de Luu Cu II.

Programme intégré d'activités génératrices de revenus et de sécurité alimentaire au Bénin

Le canton de Genève accorde une aide financière de 46'300 F pour la période 2017-2018 à l'association Fonds 1% pour le développement pour son projet de programme intégré d'activités génératrices de revenus et de sécurité alimentaire au profit de la coopérative mixte de Hounmè au Bénin.

Ce projet poursuit un double but : celui de diminuer la dépendance de l'agriculture à la pluviométrie et celui de pourvoir les bénéficiaires de moyens leur permettant de sortir de leur vulnérabilité. Au total, les activités du projet bénéficieront directement à plus de 655 femmes, 100 hommes et 50 enfants. Au surplus, un système d'adduction d'eau complètera ce dispositif et permettra aux villageois de disposer d'eau potable.

Aide d'urgence aux familles déplacées internes en Irak

Le canton de Genève accorde une aide financière de 60'000 F à Fondation Terre des hommes (FTDH) pour un projet d'aide financière d'urgence aux familles affectées par le conflit et déplacées dans le gouvernorat de Kirkuk en Irak.

3,2 millions de personnes ont été déplacées en Irak en 2015 et les opérations militaires dans des zones sous contrôle de Daesh ont provoqué d’autres déplacements massifs de populations en 2016 et 2017, avec une augmentation rapide du nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire d’urgence.

Le projet fait suite à une précédente intervention d'aide d'urgence soutenue en 2015 et en 2016 par le fonds cantonal de la solidarité internationale. Il prévoit de donner une aide financière à 300 foyers, soit environ 1'800 personnes, vivant dans des abris de fortune situés hors des camps afin qu'ils puissent subvenir à leurs besoins premiers. Cette aide financière sera principalement donnée à des familles vulnérables, soit monoparentales, soit avec de nombreux enfants à charge ou avec un membre en situation de handicap.

Prévention et prise en charge de survivantes de violences basées sur le genre au Bénin

Par l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un montant de 56'673 F à Médecins du Monde Suisse (MdM) pour son projet visant à faciliter et améliorer la prévention ainsi que la prise en charge des filles et des femmes victimes de violences basées sur le genre (VbG).

Au Bénin, selon les chiffres du Ministère de la Famille, le niveau de prévalence des violences faites aux femmes et aux filles est de 69%. Présent dans le pays depuis 2008, MdM entend avec ce projet appuyer la prévention et accompagner la prise en charge des filles et des femmes victimes de VbG dans les zones défavorisées de Cotonou, Abomey et Parakou. MdM prévoit ainsi le renforcement des acteurs publics et privés déjà implantés dans ces villes, des supports de communication et des séances de sensibilisation dans les quartiers concernés.

Accompagnement et information pour les paysannes et paysans au Kenya

Le Conseil d'Etat accorde à Biovision une contribution de 315'000 F pour la période 2017-2019 pour son projet visant la diffusion d’informations sur les méthodes d’agriculture biologique.

Créé en 1998, Biovision a notamment pour mission de favoriser l’utilisation durable des ressources naturelles dans des conditions sociales acceptables et le maintien de la diversité végétale et animale en Suisse et dans les pays du Sud.

Le présent projet a pour but d'améliorer durablement la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des petits agriculteurs en fournissant une information pratique ainsi qu'une formation sur les méthodes d'agriculture écologique. Pour ce faire, 6 formateurs et 23 consultants ruraux, actifs dans des foires agricoles et dans 15 centres d'information, partiellement mis en place par Biovision, seront déployés.

Renforcement et promotion de l’engagement des jeunes en faveur des droits humains en Afrique de l'Ouest

Le Conseil d'Etat a décidé d'octroyer un montant de 330'000 F pour la période 2017-2019 au Centre de conseils et d’appui pour les jeunes en matière de droits de l’homme (Codap) pour financer son programme de renforcement des jeunes défenseurs des droits humains et de développement des réseaux régionaux en Afrique de l'Ouest.

L’Etat de Genève a déjà soutenu la première phase de ce projet qui s'est déroulé en 2013-2015. Ce dernier permettra de renforcer les capacités des jeunes défenseurs des droits humains grâce à la tenue de formations régionales et d'une université d'été des droits humains pour l'Afrique. Au total, les activités du projet bénéficieront directement à près de 200 jeunes défenseurs des droits humains.

Formation en chirurgie reconstructive pour les pays de l’Est, du Centre et du Sud de l’Afrique

Le Conseil d'Etat a décidé d'octroyer un montant de 400'000 F pour la période 2017-2019 à 2nd Chance à titre de participation à la réalisation de son projet de formation en chirurgie reconstructive pour les pays de l'Est, du Centre et du Sud de l'Afrique.

Entendant poursuivre ses efforts de formation dans le domaine, le projet porté par 2nd Chance vise à former près de 225 chirurgiens locaux aux principes de base de la chirurgie reconstructive. Parmi ces chirurgiens formés, 12 devraient participer aux examens finaux du Collège de chirurgiens de l'Afrique de l'Est, du Centre et du Sud (COSECSA) et bénéficier de bourses dans le cadre de stages pratiques Sud/Sud.

Construction de 37 latrines à Mbengane au Sénégal
Voyage solidaire en avril 2017

© Cayla solidaireL'Etat de Genève a octroyé une aide de 35'000 F à l'association Cayla solidaire pour la réalisation d'un projet de classe solidaire prévoyant la construction de 37 latrines au Sénégal.

Ce projet poursuit un double but: celui de répondre aux besoins des populations locales dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement ainsi que de sensibiliser les élèves genevois aux questions de développement. Tout au long de l'année, les élèves d'une classe de 11ème du C.O. Cayla, soutenus par leurs professeurs, vont travailler sur des thèmes liés à leur projet, s'investir activement dans la recherche de fonds et participer pendant quelques jours aux travaux de constructions, pendant leur voyage solidaire au Sénégal.

"Enfance sans Barreaux " en Côte d'Ivoire

Le canton de Genève accorde une aide financière de 60'000 F pour la période 2017-2018 au Bureau international catholique de l'enfance (BICE) pour son projet Enfance sans Barreau en Côte d'Ivoire. L’Etat de Genève a déjà soutenu le BICE en 2013 pour la première phase de ce projet dont l'objectif est de favoriser la réinsertion scolaire, professionnelle et familiale des enfants en conflit avec la loi par la promotion et la défense de leurs droits fondamentaux.


Janvier
Pharm-Ed: plateforme éducative et collaborative pour un usage sûr, responsable et efficient des médicaments dans les hôpitaux

Le Conseil d'Etat accorde aux HUG une contribution de 150'000 F pour la période 2017-2019 dans le cadre du projet Pharm-Ed.

L’Etat de Genève a déjà soutenu en 2013-2015 la première phase de ce projet d'e-learning qui vise à développer les compétences en pharmacie hospitalière dans les pays francophones africains à faibles ressources en vue d'améliorer la qualité des soins. La seconde phase de ce projet vise à continuer le renforcement des connaissances et des compétences en matière de bon usage des médicaments dans les hôpitaux d'Afrique.

Sensibilisation des parties prenantes au conflit armé en Irak aux normes humanitaires internationales

Le Conseil d'Etat a décidé d'octroyer un montant de 150'000 à l'Appel de Genève (AG) dans le cadre d'un projet qui entend renforcer le respect du droit international humanitaire et des droits humains par les acteurs armés non-étatiques (AANE) en Irak.

Avec l'intensification des combats en Irak, la crise humanitaire ne cesse de s'aggraver. Selon les chiffres des Nations Unies, depuis 2014, année où l'Etat islamique atteint son expansion territoriale maximale, les blessés ou tués se comptent par dizaines de milliers et le nombre de déplacés aurait dépassé les 3 millions. Par son travail de dialogue avec les différents AANE, l'AG entend assurer une meilleure protection des civils et contribuer à la consolidation de la paix.

Sécurité alimentaire grâce à la gestion durable des ressources naturelles et des méthodes de production adaptées au Mali

Le Conseil d'Etat accorde à Caritas une contribution de 68'929 F pour la période 2017-2019 pour son projet visant à assurer la sécurité alimentaire dans cinq localités du territoire de Bamako.

Ces dernières décennies, l'environnement et les ressources naturelles ont connu au Mali une forte dégradation due à la persistance de conditions climatiques défavorables en lien avec le changement climatique, à l’augmentation importante de la population et à l'inadéquation des systèmes d'exploitation essentiellement extensifs. Le gouvernement malien a d'ailleurs mis en place une politique environnementale dans le but d’assurer une meilleure adéquation entre les besoins des populations et la durabilité des ressources naturelles existantes. C'est dans ce contexte que s'inscrit le présent projet qui concerne au total 24 villages.

Consultation pour la prévention du cancer du col et la santé de la femme au Cameroun

Le canton de Genève accorde une aide financière de 55'400 F pour la période 2017-2018 aux HUG pour la mise en œuvre de son projet de prévention du cancer du col de l'utérus.

Ce projet s'inscrit dans la continuité des projets financés par le canton entre 2010 et 2013 sur la prévention et le dépistage du cancer du col au Cameroun et est destiné à poursuivre la facilitation de l'accès des femmes au système de soins et de prévenir les cancers gynécologiques.

Concrètement, il s'agit d'informer sur la prévention des cancers gynécologiques, d'implémenter un système de prévention pérenne du cancer du col et d'informer les femmes concernant le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Au total, il est notamment prévu de dépister 2000 femmes par année et d'éviter entre 30 et 40 cancers du col.haut de page