Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > SPI > Secteurs

Service de probation et d'insertion (SPI)

Secteurs


Sommaire

Secteur évaluation

Les psycho-criminologues en collaboration avec les autres secteurs du SPI, l'autorité d'exécution et l'ensemble des professionnels en charge de la personne condamnée, élaborent des plans d'exécution de la sanction (art. 75 et 90 CP). En parallèle, ils effectuent les évaluations criminologiques des personnes ayant commis des infractions contre l'intégrité physique, psychologique ou sexuelle d'un tiers ou exécutant une mesure pénale. Les psycho-criminologues ont pour mandat de mesurer le risque de récidive, évaluer la dangerosité potentielle et mettre en évidence les facteurs protecteurs et de désistance que présente une personne condamnée, notamment au moyen d'échelles standardisées. Les différents rapports produits par le secteur offrent aux décideurs une vision globale et interdisciplinaire de la situation des personnes, leur permettant de se prononcer sur les différents élargissements de régime de détention et ainsi favoriser une réinsertion sociale visant à réduire la récidive des condamnés tout en tenant compte de la protection de la collectivité. Enfin, les psycho-criminologues se mettent à disposition des autres secteurs du SPI qui accompagnent les personnes nécessitant un suivi accru.


Secteur socio-éducatif (prison préventive de Champ-Dollon et établissement d'exécution de peine)

Les assistants sociaux, par le biais d'entretiens individuels, parent le choc de l'incarcération des personnes détenues et maintiennent le lien entre elles et leurs relations à l'extérieur. Ils les aident dans leurs démarches personnelles, sociales, administratives et professionnelles afin de favoriser la réinsertion et prévenir la récidive.

Les formateurs pour adultes complètent la prise en charge sociale. Leurs activités peuvent aller de l'apprentissage élémentaire du français au soutien pour des orientations professionnelles et des formations à long terme en coordination avec les intervenants extérieurs en matière de formation.

Ce secteur intervient également dans les établissements d'exécution de peine pour assurer le suivi social des personnes détenues et contribuer à l'élaboration de leur plan d'exécution de la sanction.

haut de page


Secteur socio-judiciaire

Les assistants sociaux en collaboration avec les autres secteurs du SPI et le personnel administratif offrent un accompagnement personnalisé aux personnes astreintes à une assistance de probation en sursis ou en libération conditionnelle, et aux prévenus en liberté provisoire avant jugement. Par le biais d'entretiens individuels, et/ou de réseaux, ils soutiennent les probationnaires dans leurs démarches sociales, administratives et financières; une grande place est accordée à la discussion autour du délit. Les assistants sociaux ont aussi pour mission de contrôler le respect des règles de conduite lorsqu'ils sont délégués pour le faire et le respect des mesures de substitution accompagnant une libération de la détention provisoire. Ils doivent informer les autorités compétentes en cas de manquement.

L'ensemble de ces démarches vise à la fois l'évitement de la récidive (sécurité publique) et la réinsertion des personnes suivies.

haut de page



Secteur TEHA (TIG – Electronic monitoring – Hébergement/Animation)

Ce secteur s'occupe respectivement du TIG qui a pour mission de placer des personnes condamnées à un travail d'intérêt général et de veiller au bon déroulement d'une exécution de peine de ce type (cf. lois sur liens associés), de l'assistance technique et du suivi social pour les personnes exécutant leur peine sous forme d'arrêts domiciliaires ou assignées à résidence par mesure de substitution à la détention (electronic monitoring), de gérer quatre structures d'hébergement (25 lits) mises à disposition de personnes suivies sans domicile et, enfin, de proposer des activités de resocialisation dans ses ateliers de réinsertion.

haut de page



Secteur d'insertion par l'emploi

Le secteur propose à des justiciables (ci-après stagiaires) suivis au service de probation et d'insertion, une activité professionnelle au sein de l'entreprise sociale d'insertion par l'emploi "JOB Ateliers".

JOB Ateliers s'emploie à la réinsertion ou à l'insertion professionnelle de personnes majeures témoignant d'une réelle volonté de travailler et qui bénéficie d'une autorisation de travail.

JOB Ateliers est rattaché à la "Fondation des Ateliers Feux Verts" (FAFV).

Le but

Permettre au stagiaire d'acquérir les ou des compétences pour trouver un futur emploi.

Pour cela nous proposons de :
  1. Mettre à disposition une activité professionnelle avec des conditions (règlements, rythme, qualité des prestations, etc…) La mise en emploi favorise la recherche d'un travail et la socialisation.
  2. Découvrir et corriger les difficultés que rencontrent le stagiaire pour maintenir et poursuivre une activité professionnelle.
  3. Aider à atteindre un objectif « spécifique » lié et mesurable à l'activité professionnelle de JOB Ateliers.
  4. Établir des évaluations professionnelles et des plans d'insertion professionnelle.
  5. Observer par le biais du travail et retranscrire ses observations et ses hypothèses.
  6. Préparer et diriger des entretiens ciblés.
  7. Définir les aptitudes au placement en entreprise.
  8. Donner du temps à la recherche d'un emploi et à des cours.
  9. Aider à préparer un dossier professionnel (CV, lettre de motivation, certificat travail).

haut de page



Administration et comptabilité

Ce secteur regroupe les équipes administratives chargées d'apporter le support transversal nécessaire pour que le service puisse remplir sa mission.

A cet effet, le secrétariat social s'occupe de la correspondance, de la gestion de l'assurance maladie et de la facturation des avances d'entretien des probationnaires aux organismes d'aide sociale. La comptabilité s'occupe principalement de la gestion financière de nos probationnaires, par le biais de la gestion pour tiers, mais aussi de la comptabilité du service et de la Société Genevoise de Probation. La réception, quant à elle, reçoit les probationnaires et permet d'obtenir les premières informations nécessaires aux assistants sociaux pour que l'accueil se fasse dans les meilleures conditions.

Ce secteur s'occupe également de l'archivage et de la supervision de toutes les activités informatiques du service. Il assure l'encadrement de la formation de plusieurs apprentis de commerce et des chômeurs en emploi-formation.

haut de page



Prestation Personnelle pour Mineur-e-s (PPM)

Ce secteur prend en charge, selon les articles 23 et suivants du Droit Pénal des Mineur-e-s, les personnes astreintes à fournir une prestation personnelle au profit d'une institution sociale, d'une œuvre d'utilité publique, de personnes ayant besoin d'aide ou du lésé à certaines conditions. Ce même secteur s'occupe d'organiser des placements avec éloignement et met en place et coordonne des cours de civilité, de civilité sexuelle et de sécurité routière.

haut de page