Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Service de la Solidarité internationale

But et mission

Par le biais de son service de la solidarité Internationale, l'Etat de Genève s'efforce de promouvoir un développement durable afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les pays les moins favorisés et agir pour enrayer les inégalités socio-économiques, la discrimination et l'exclusion.

Les projets de développement soutenus doivent donner aux personnes et communautés défavorisées les moyens d'agir par elles-mêmes, faciliter leur accès au savoir et aux bureaux de santé, encourager les relations équitables entres femmes et hommes, favoriser l'épanouissement des populations dans le respect des diversités culturelles et promouvoir la démocratie et la mise en pratique des droits humains.

Le service de la solidarité Internationale remplit la fonction indispensable d'interface entre les associations ou ONG requérantes, l'administration cantonale et le Conseil d'Etat.

Il instruit toutes les demandes de subventions de projets qui lui parviennent, en garantit l'évaluation, selon les processus mis en place par le règlement d'application, et en assure le suivi et le contrôle, en synergie avec les autres départements et la Chancellerie d'Etat.

Il se charge de tous les actes administratifs liés à la réception, l'examen et la transmission des projets pour approbation du chef du département ou du Conseil d'Etat.

Il gère le fond cantonal de la solidarité Internationale.

Il échange des informations et partage ses expériences avec tout un réseau d'organismes actifs dans la coopération au développement.

Il favorise le dialogue avec les associations requérantes dont il est le premier interlocuteur, les aiguille et les guide dans leurs démarches.

Il garantit une égalité de traitement entre les grands organismes de coopération et les petites associations qui œuvrent, en bonne partie, sur la base d'un bénévolat qu'il convient d'encourager.