Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Actualités

Statistiques cantonales

Actualités


Filtres :
De début à fin

Afficher par page « Précédent | 1 2

Entre le 18/10/2017 et le 18/01/2018: 40 actualité(s)

Le nombre d’années potentielles de vie perdues (APVP) correspond au nombre d’années qu’une personne aurait encore pu vivre avant d’atteindre un âge donné (ici, 70 ans) si elle n’était pas décédée. Autrement dit, le décès avant 70 ans est considéré dans ce contexte comme « prématuré ».

En 2016, parmi les résidants du canton, le nombre d'APVP de personnes décédées entre 1 an et 69 ans se fixe à 2 224 années pour 100 000 hommes et à 1 474 années pour 100 000 femmes. Ce nombre a diminué respectivement de 64 % et 54 % entre 1972 et 2016.

Cela dit, si la baisse du nombre d'APVP est plus prononcée pour les hommes que pour les femmes, l’espérance de vie de ces dernières à partir de 70 ans reste plus élevée que celle des hommes : 18 ans et 10 mois pour celles-là, 16 ans et un mois pour ceux-ci.

Au cours de la période 2006 à 2015, parmi les hommes, les principales causes de décès à l’origine des pertes d’années de vie prématurées sont les tumeurs (30 % des AVPV). Viennent ensuite les causes dites externes (25 %), soit par exemple les accidents ou les lésions auto-infligées, puis les maladies de l'appareil circulatoire (14 %). Parmi les femmes, les principales causes des AVPV sont, comme pour les hommes, les tumeurs (44 %) et les causes externes (19 %).

Pour en savoir plus

Tableaux et graphiques disponibles sous : Mouvement naturel.
Tableaux et graphiques disponibles sous : Santé de la population.




Afficher par page « Précédent | 1 2