Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Les 21 domaines > 05. Prix > Prix de la construction

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 05. Prix

Prix de la construction

Méthodologie

Indice genevois des prix de la construction
Historique

L’indice des prix de la construction est calculé par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le relevé repose sur 25 000 à 30 000 prix, collectés auprès de 5 000 entreprises actives dans l'ensemble de la Suisse. Sur la base des prix transmis par les entreprises actives dans le canton de Genève, l'OFS calcule l'indice genevois des prix de la construction.

L'indice des prix de la construction, qui est calculé depuis avril 2003, a été révisé en octobre 2010, puis en octobre 2015. Si les méthodes de calcul n'ont que peu été modifiées, les types d'objet étudiés et leurs pondérations ont été actualisés.

Types d'objet et pondérations

Les types d'objet étudiés ont été choisis parce qu'ils représentent une part significative des ouvrages construits en Suisse. Dans le cadre des différentes révisions, de nouveaux types d'objet sont introduits.

Types d'objet Dans l'indice depuis
Bâtiment
  Construction
     Construction de bâtiments à plusieurs logements 2003
     Construction de bâtiments à plusieurs logements en bois 2003 (modifié en 2015)
     Construction de maisons individuelles 2010
     Construction de bâtiments administratifs 2003
     Construction de halles industrielles 2010
  Rénovation
     Rénovation de bâtiments à plusieurs logements (Minergie) 2003
     Rénovation de bâtiments à plusieurs logements (sans Minergie) 2015
     Rénovation de bâtiments administratifs 2010
Génie civil
     Construction de routes 2003
     Construction de passages inférieurs 2003
     Construction de parois antibruit 2010

La pondération des types d’objet sert à l’agrégation permettant d’obtenir l’indice pour le bâtiment d’une part, l’indice pour le génie civil d’autre part et, finalement, l’indice général des prix de la construction. Les pondérations associées à chacun des types d'objet ont été établies à partir de la statistique suisse de la construction et des logements. Les systèmes de pondération sont différents pour le canton de Genève et la Suisse. Ils restent constants entre deux révisions.


Observation des prix

Pour calculer l’indice, l’OFS utilise principalement la méthode dite des prix des prestations, qui considère la construction d’un bâtiment ou d’un ouvrage comme la somme de diverses prestations partielles émanant de différents corps de métier.

Les prix sont relevés pour un choix de prestations de construction définies principalement à l'aide du catalogue des articles normalisés (CAN) du Centre suisse d’études pour la rationalisation de la construction (CRB). Les indices des opérations et des ouvrages sont constitués par l’assemblage des prestations les plus importantes dans le processus de construction. Pour chaque type d’opération ou d’ouvrage, les prix recouvrent environ 80% du coût total. Les prix proviennent de contrats effectivement conclus durant la période allant de janvier à avril pour l’indice d’avril et pendant celle de juillet à octobre pour l’indice d’octobre. Si un fournisseur ne peut communiquer, pour une période ou pour certaines positions, que des prix définis dans le cadre d’une offre, ces derniers font l’objet d’un contrôle de vraisemblance et sont adaptés, dans la mesure du possible, selon les indications des fournisseurs de données, afin qu’ils reflètent au mieux les prix effectifs du marché.

En raison des fortes différences existant entre les régions, les prix administrés, c’est-à-dire fixés par les pouvoirs publics (environ 3% du coût total), ne sont pas pris en compte. Les prix sont relevés hors TVA. Toutefois, notamment pour satisfaire aux besoins d’indexation des assurances immobilières, la TVA est incluse dans les tableaux T 05.03.1.01, T 05.03.1.02 et T 05.03.1.03.

Les résultats sont analysés par une commission technique, présidée par l’OCSTAT, qui réunit des représentants de l’OFS, de la Direction des bâtiments et de l'Office du logement du Département des constructions et des technologies de l'information (DCTI), de la Fédération genevoise des métiers du bâtiment (FMB) et de la Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs (FAI).

Formule de calcul : indices de Laspeyres

Les prix relevés lors d’une période d'observation pour chaque prestation et chaque fournisseur sont rapportés à ceux de la période précédente de façon à obtenir, par enchaînement, des indices élémentaires. Les indices élémentaires ainsi établis sont ensuite pondérés et agrégés. Il en résulte les indices de Laspeyres correspondant aux différents types d’objet d’une part, à chaque genre de travaux (bâtiment, génie civil) d’autre part, et, finalement, à l’indice de la construction dans son ensemble.

Continuité avec l'indice genevois des prix de la construction de logements (1er avril 1988=100)

L’indice genevois des prix de la construction de logements est prolongé par raccordement de l’indice genevois des prix de la construction d’immeubles d’habitation de plusieurs logements, TVA comprise, tableau T 05.03.1.01.

Utilisation
Estimation et indexation

Les deux principaux champs d’application de l’indice des prix de la construction sont :

  • l’estimation de l’évolution des prix d’un objet construit;
  • l’indexation des prix d’un projet de construction durant toutes les phases de sa conception, aussi longtemps qu’un prix n’a pas été fixé par adjudication ou contrat.
L’indexation d’un devis ou du prix effectif d’un bâtiment (avec ou sans logement) à Genève doit se faire à l’aide de l’indice agrégé « bâtiment », TVA comprise, tableau T 05.03.1.02.

Arrondis et taux de variation des prix
Les indices et les taux de variation sont calculés avec un nombre de décimales supérieur à celui qui figure dans les tableaux. Les arrondis opérés expliquent les différences entre les taux de variation publiés et ceux que le lecteur peut calculer.

Calcul d'une variation
La variation en % de l'indice entre une période t et une période s antérieure se calcule de la façon suivante :
[[Indice période t / Indice période s] – 1] x 100.

Calcul de l'indexation d'un montant
L'indexation d'un montant entre une période t et une période s antérieure se calcule de la façon suivante :
Montant période s x [Indice période t / Indice période s] = Montant période t.

Indice suisse des prix de la construction
Diffusion des résultats
Les principaux résultats de l’indice suisse des prix de la construction, ventilés notamment par grande région, font l’objet de communiqués de presse paraissant fin juin (résultats d’avril) et fin décembre (résultats d’octobre). Des résultats détaillés sont également disponibles sur le site Internet de l'Office fédéral de la statistique, à l’adresse suivante : http://www.pco.bfs.admin.ch.
Pour en savoir plus
OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE. L'indice suisse des prix de la construction: octobre 2010 = 100. Aperçu méthodologique, Neuchâtel, 2011 (23 pages).