Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 21. Aspects régionaux et développement durable

Aspects régionaux

Méthodologie

Périmètres transfrontaliers
Liste des communes appartenant à des périmètres transfrontaliers de Genève
City Statistics (Audit urbain)
Généralités
Depuis 2006, plusieurs villes suisses participent au projet City Statistics, anciennement Audit urbain. Ce relevé de données statistiques est mené par Eurostat, en collaboration avec les instituts statistiques nationaux.

Ce projet vise à produire des indicateurs couvrant la plupart des aspects liés à la qualité de vie tels que démographie, logement, santé, marché du travail, éducation, environnement, dans les villes de l’UE, de Norvège, de Suisse et de Turquie. La disponibilité des données varie d’un sujet à l’autre car ces statistiques sont uniquement fournies sur une base volontaire, aucune législation européenne ne régissant leur collecte.

Périmètre d'étude
Les données sont recueillies non seulement à l'échelon de la Ville-centre (commune politique) mais également à celui du quartier et de l'agglomération.

Pour que la vision de Genève soit complète, City Statistics inclut, depuis l’exercice 2003-2006, la partie française de l’agglomération genevoise dans son observation. L’agglomération bâloise, qui s’étend quant à elle à la fois sur le territoire français et le territoire allemand, est elle aussi observée depuis l’exercice 2007-2009 dans une perspective transfrontalière.

Depuis 2016, les périmètres des agglomérations transfrontalières de Bâle et Genève correspondent aux périmètres définis dans le cadre de la nouvelle définition des agglomérations de l'OFS (2012). Le périmètre genevois compte 200 communes (dont 88 en territoire suisse et 112 en territoire français), le périmètre bâlois 205 (dont 107 en territoire suisse, 74 en territoire français et 24 en territoire allemand).

Pour en savoir plus :
Office fédéral de la statistique : domaine City Statistics (Audit urbain)
https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/city-statistics.html
Eurostat : Cities (Urban Audit)
http://ec.europa.eu/eurostat/web/cities

Disparités spatiales
Définitions
Utilisant, pour l’essentiel, les résultats des recensements fédéraux de la population de 1990 et 2000, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a réalisé, conjointement avec l’Institut de géographie de l’Université de Zurich, une étude destinée à décrire les disparités spatiales en Suisse.

A partir d’une vingtaine de caractéristiques socio-culturelles, quatre indices ont été créés pour cerner et synthétiser ces disparités :
  • L’indice de statut social est calculé à partir de données sur le niveau de formation, la position dans la profession et le revenu net. Il est d’autant plus élevé que la part de la population ayant atteint les niveaux de formation et les positions professionnelles les plus élevés, et appartenant aux catégories de revenu les plus hautes, est grande.
  • L’indice d’individualisation est établi à partir du type de ménage (personne seule, présence ou non d’enfants, etc.) et du modèle familial (famille monoparentale, activité des mère ou père de famille à plein temps ou temps partiel, etc.). Il est d’autant plus élevé que la part de la population dont le mode de vie s’écarte du mode de vie bourgeois traditionnel (père de famille actif, mère de famille sans activité professionnelle) est grande.
  • L’indice d’allophonie est élaboré en comparant toutes les langues que parle une personne avec celle en usage dans le lieu où elle habite. Il mesure la part de la population qui connaît des difficultés d’intégration en raison de la connaissance insuffisante de la langue locale. Il est d’autant plus élevé que cette part de la population est grande.
  • L’indice de vieillissement met en rapport la part des personnes à la retraite et celle de jeunes et d’enfants. Il mesure le vieillissement de la société. Il est d’autant plus élevé que la part de la population âgée de 65 ans ou plus est grande par rapport à celle des jeunes de moins de 20 ans.
Afin d’assurer la comparabilité, chaque indice a été étalonné à la valeur à l’échelon national, elle-même définie à 50 pour l’année 2000.